— ennar0 / Shutteerstock.com

Les pieuvres sont des animaux fantastiques. En plus d’être une espèce particulièrement intelligente, elle se démarque également par ses propriétés et capacités physiques impressionnantes. Les pieuvres sont notamment très douées en camouflage, et elles peuvent même changer de couleur à cet effet.

Une capacité que la pieuvre doit à son aptitude à faire bon usage de la lumière

Les pieuvres sont des créatures intéressantes connues pour leurs neuf cerveaux, leurs trois cœurs, leur grande intelligence et leurs capacités de camouflage exceptionnelles. En fait, les pieuvres sont tellement performantes en matière de camouflage qu’elles sont capables de changer de couleur. En effet, lorsque la situation l’impose – pour traquer une proie, ou lorsqu’elle est elle-même une proie – la pieuvre fait preuve de beaucoup d’adresse pour se cacher en changeant de couleur et en se fondant complètement dans son environnement.

Mais en fait, comment ces animaux réussissent cet exploit ? C’est un mystère qui est longtemps resté sans réponse. Heureusement, la science moderne nous a finalement donné une réponse à cette question. Comme on peut s’y attendre, la réponse se trouve dans la structure biologique de l’animal. Juste sous leur peau, les pieuvres ont des milliers de cellules appelées chromatophores. Chacune de ces cellules contient un petit sac rempli de pigment rouge, orange, marron, jaune ou noir, appelé xanthommatine.

Afin de pouvoir être manipulés par l’animal, ces sacs pigmentaires sont entourés d’une matrice élastique qui est reliée aux cellules musculaires. En étirant ou en pressant ces sacs, les pieuvres peuvent rapidement changer le niveau d’exposition à la lumière de chacune de ces couleurs. Il faut savoir que les pieuvres n’ont pas une, mais trois couches de chromatophores sous leur peau, et les cellules superposées ont des couleurs différentes. Ainsi, en changeant la forme des chromatophores, les pieuvres peuvent également créer de nombreuses autres couleurs.

Les maîtres ultimes du camouflage

Outre les chromatophores, il existe d’autres organes qui participent et perfectionnent le changement de couleur chez les pieuvres. Ces organes sont notamment les iridophores et les leucophores. Les iridophores sont des cellules semblables aux chromatophores, mais de plus grande taille. Leur rôle est d’aider à créer les couleurs plus luminescentes et métalliques en créant un effet miroir grâce à une protéine appelée réflectine. Quant aux leucophores, ce sont ces cellules qui contiennent des pigments blancs qui diffusent ou réfractent la lumière et aident à contrôler le contraste et la luminosité des couleurs.

Pour perfectionner encore plus leur transformation, les pieuvres sont même dotées de petits organismes à la surface de leur peau qui permettent d’en changer la texture. Ainsi, la peau d’une pieuvre peut être très lisse et brillante, grumeleuse comme le sable, ou rocailleuse comme un rocher. Bien évidemment, même en ayant ces formidables atouts, les pieuvres ne pourraient pas changer de couleur si elles n’étaient pas dotées d’une grande intelligence qui leur permet de coordonner tout cela. Si nous savons ainsi globalement comment les pieuvres changent de couleur, certains mystères persistent, notamment sur la manière dont elles imitent avec une telle perfection l’environnement où elles se cachent.

Pour aller plus loin, découvrez également 7 faits fascinants sur les pieuvres, ces animaux dotés d’une intelligence remarquable.

— Bildagentur Zoonar GmbH / Shutterstock.com
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments