pieces-romaines
Image d’illustration — Alex Coan / Shutterstock.com

De archéologues ont annoncé la découverte déconcertante de deux pièces d’argent de l’Empire romain sur une île balte inhabitée, située à mi-chemin entre la Suède et l’Estonie.

Deux deniers romains en argent

Gotska Sandön, ou « île de sable », est l’une des îles les plus isolées de la mer Baltique. Trouvées par Johan Rönnby et ses collègues de l’université de Stockholm sur le plateau surplombant sa plage principale, les deux pièces de monnaie sont des deniers romains. Frappées respectivement durant le règne de l’empereur Trajan (98 à 117 de notre ère) et Antonin le Pieux (138 à 161 de notre ère), celles-ci pèsent moins de 4 grammes et auraient représenté environ une journée de salaire pour un ouvrier romain.

Selon les chercheurs, les pièces de l’Empire romain sont probablement restées longtemps en circulation en raison des métaux précieux qu’elles contenaient.

L’hypothèse actuellement privilégiée est que les deux artefacts, découverts à l’aide de détecteurs de métaux en mars dernier, aient été laissés sur l’île par des marchands nordiques s’y étant abrités lors d’une violente tempête. Cependant, la présence de nombreuses épaves à proximité de ses côtes suggère qu’ils auraient également pu être transportés par les survivants d’un naufrage, possiblement un équipage romain.

Bien qu’il n’existe aucune trace écrite d’un tel voyage, Rönnby souligne que les Romains naviguaient vers l’Écosse, et que plusieurs auteurs de l’époque avaient évoqué la région baltique.

Une île isolée et inhabitée

Si des pièces romaines avaient été précédemment mises au jour sur l’île de Gotland, située à une quarantaine de kilomètres au sud de Gotska Sandön, ces découvertes s’avéraient selon l’équipe prévisibles, étant donné que l’endroit a été occupé de façon ininterrompue par les humains depuis la Préhistoire.

En comparaison, « l’île de sable » n’a été fréquentée qu’épisodiquement par des chasseurs de phoques, des pirates ainsi que des pêcheurs durant les mois d’été, et a également accueilli des gardiens de phare au cours du XIXe siècle. Selon l’archéologue Daniel Langhammer, les nouvelles découvertes font écho aux affirmations de l’un d’entre eux, qui avait déclaré avoir trouvé une pièce de monnaie romaine sur l’île.

Rönnby et son équipe ont annoncé leur intention de retourner à Gotska Sandön courant 2023, dans l’espoir d’identifier des preuves éclairant les raisons de la présence de tels artefacts.

ile-gotska-sandon
— Lefteris Tsouris / Shutterstock.com
S’abonner
Notifier de
guest

3 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Mellet
Mellet
1 mois

Pourquoi ne pas en trouver ? Il y en a eu des voyages vers ces destinations. Le premier relaté est le voyage de Pythéas, un phocéen vers l’Islande en 330 avant JC (rapporté méchamment par Strabon). Il y avait bien des pièces de monnaie grecques sur les bords de la… Lire la suite »

Enyo
Enyo
1 mois

Découverte intéressante, mais pas si incongrue! Des échanges réguliers entre la Baltique et la Méditerrannée sont attestés dès l’Âge de Bronze. Cette route commerciale est surnommée « route de l’ambre ». Ces monnaies ont donc pu être obtenues par des habitants de la région baltique suite à des échanges, elle n’ont pas… Lire la suite »