pièces monnaie
― CRS PHOTO / Shutterstock.com

Le 27 novembre dernier, des médecins ont été choqués de découvrir près de 200 pièces de monnaie dans l’estomac d’un homme qui s’est rendu dans un hôpital en Inde après avoir ressenti de vives douleurs au niveau de son estomac.

Une découverte qui a choqué les médecins

C’est une découverte surprenante que les médecins d’un hôpital en Inde on faite. En effet, ils ne risquent pas d’oublier la cas de ce patient de sitôt.

Nommé Dyamappa, l’homme de 58 ans a été transporté par sa famille à l’hôpital Hangal Sri Kumareshwar de Bagalkot, situé dans la région sud-ouest du Karnataka, en Inde. Lorsqu’il est arrivé sur place, les médecins ont effectué une radiographie et une endoscopie pour découvrir l’origine des douleurs ressenties par le patient.

Ces derniers ont été choqués de trouver 187 pièces dans son estomac, dont 56 pièces de cinq roupies, 51 pièces de deux roupies et 80 pièces d’une roupie. Celles-ci pesaient un peu moins de 1,5 kilogramme. Les médecins ont effectué une opération chirurgicale pour les retirer de l’estomac du quinquagénaire.

radio estomac
― sciencepics / Shutterstock.com

Un cas rare

Le Dr Eshaw Kalaburgi de l’hôpital Hangal Sri Kumareshwar de Bagalkot affirme que le patient a avalé toutes ces pièces au cours des trois derniers mois. « L’estomac était énormément dilaté. Beaucoup de pièces étaient coincées à différents endroits. Nous avons donc décidé de l’opérer (…) Après l’opération, il a été traité pour un manque d’eau et d’autres problèmes mineurs, mais il est stable et peut désormais parler », a-t-il déclaré.

Les médecins notent qu’il s’agit d’un cas rare. Une personne peut manger des produits non alimentaires pour diverses raisons. L’une de ces raisons est le pica, un trouble du comportement alimentaire caractérisé par l’ingestion pendant plus d’un mois de substances non nutritives et non comestibles. Ce trouble survient le plus souvent chez les jeunes enfants. Cependant, il peut être associé à des pathologies psychiatriques comme la schizophrénie. Comme Dyamappa était schizophrène, les médecins en ont conclu qu’il souffrait du pica.

« Dans la schizophrénie désorganisée, les pensées deviennent si désorganisées qu’elles ne peuvent parfois pas faire la distinction entre comestible et non comestible. Cela peut également conduire à l’automutilation », ont noté les scientifiques. Pour rappel, des médecins avaient retiré 55 piles de l’estomac d’une femme.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments