— © NASA

Le cosmos regorge de dangers, mais on considère généralement le cliché de l’astronaute Bruce McCandless II, prise le 7 février 1984 depuis la navette spatiale Challenger, comme la photo spatiale la plus terrifiante.

Le grand saut

Ce jour-là, ainsi que le 9 février, McCandless (disparu en 2017) et son collègue Bob Stewart ont quitté le confort relatif de leur vaisseau alors que Challenger filait dans l’espace à la vitesse ébouriffante de 28 900 kilomètres par heure. Bruce a été le premier à franchir le pas, devenant ainsi le premier humain à effectuer une « sortie extravéhiculaire » non attaché.

Si les deux astronautes s’étaient longuement préparés pour ce grand moment, la tension était palpable au centre de contrôle de la NASA. « Ma femme était présente », avait expliqué McCandless au Guardian en 2015. « J’ai dit que c’était un petit pas pour Neil, mais un sacré grand saut pour moi, ce qui a permis de faire retomber un peu la pression. »

L’idée d’évoluer dans le vide spatial à près de 30 000 kilomètres par heure peut sembler terrifiante mais, par rapport à Challenger, les fauteuils spatiaux (ou dispositifs de manœuvre pour équipage) dont ils étaient équipés, pesant environ 150 kilos, fournissaient une infime poussée supplémentaire.

« Il s’agissait d’énormes dispositifs dorsaux, très bien conçus et sûrs, qui utilisaient des jets d’azote gazeux pour les propulser à une vitesse d’environ 3 à 5 kilomètres par heure », précise le site de la NASA.

Un mélange d’exaltation personnelle et d’accomplissement professionnel

Aussi impressionnantes soient ces images pour le commun des mortels, pour les deux astronautes de la NASA, il s’agissait avant tout d’une manœuvre minutieusement répétée.

« Je n’aime pas particulièrement l’expression ‘échapper à l’emprise de la Terre’, mais lorsque j’ai quitté la navette, elle m’a semblé appropriée », avait déclaré McCandless. « C’était un sentiment merveilleux, un mélange d’exaltation personnelle et d’accomplissement professionnel. »

À ce jour, les cosmonautes Georgi Dobrovolski, Viktor Patsayev et Vladislav Volkov sont les seuls humains à avoir perdu la vie hors de l’atmosphère terrestre.

— © NASA
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments