70 % des fruits et 41 % des légumes sont contaminés par les pesticides, raisin et céleri en tête

L’ONG Générations Futures vient de rendre un rapport sur la présence de pesticides dans les fruits et légumes issus d’une agriculture non biologique et consommés en France. Les chiffres sont plus qu’inquiétants.

Fruits et légumes, quel pourcentage de pesticides dans nos assiettes ?

Ce rapport se base sur les données officielles de la direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF). Les analyses permettent d’avoir un classement des fruits et légumes et le pourcentage de présence de résidus de pesticides dans ces derniers sur une période de 2012 à 2016. 19 fruits et 33 légumes consommés en France ont été analysés, cela représente un échantillon de 11 103 produits.

« La DGCCRF ne communique que sur des moyennes par famille de produits, des résultats qui ne sont pas toujours représentatifs ni réguliers puisque tous les aliments ne sont pas surveillés tous les ans ou alors en nombre trop faible », remarque François Veillerette, le président de Générations futures. « Nous avons choisi d’agréger les données sur cinq ans, aliment par aliment, pour avoir une taille d’effectifs plus importante et lisser les aléas par exemple climatiques. »

Ce large panel est « un travail de compilation inédit en France. Il y avait une demande des consommateurs : faute de données sur notre territoire, ils se tournaient vers des études nord-américaines alors que les substances actives autorisées ne sont pas les mêmes ni les méthodes de production », a expliqué François Veillerette. Les données affichent que 70 % des fruits analysés contiennent des résidus de pesticides, du côté des légumes, le pourcentage s’élève à 41 %.

Manger cinq fruits et légumes par jour… et quelques résidus de pesticides

C’est le raisin qui remporte la palme du fruit qui contient le plus souvent des pesticides avec un taux de 89 % de produits contaminés. Du côté des légumes, c’est le céleri-branche qui est sur la première marche du podium : 84,6 % des échantillons contiennent ainsi des résidus de pesticides.

« De manière générale, ce classement montre que la présence des pesticides est encore un vrai souci dans l’alimentation. Il permettra aux consommateurs d’être mieux informés », explique François Veillerette, président de Générations futures.

Quels effets pour la santé ?

Générations Futures prévient, dans le rapport, que certains aliments ne contiennent pas un seul pesticide mais plusieurs. C’est le cas pour 40 % des fruits et légumes analysés : ils contiennent plus de deux pesticides. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentaire (Anses) définit cela comme « l’effet cocktail ». Ainsi, ces produits sont encore plus toxiques.

Jean-Pierre Cravedi, toxicologue et directeur des recherches à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), interrogé par Le Monde, ne se montre pas alarmant : « La présence de résidus de pesticides n’est pas inquiétante en soi pour la santé puisqu’ils font l’objet d’une réglementation ». En effet, le rapport révèle une présence de pesticides, mais ne donne pas les taux de concentration des pesticides pour les aliments analysés.

Le toxicologue poursuit « il y a un risque en cas de consommation régulière ou systématique d’un fruit ou d’un légume qui dépasse la limite maximale de résidus pour le même pesticide, ce qui est peu probable ».


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux