— Nikon D7000 / Max Pixel

Chacun connaît le Taj Mahal. Ce monument est devenu l’une des sept merveilles du monde moderne, figurant aux côtés de la Grande Muraille de Chine et de Petra en Jordanie. Ajouté à cette liste en 1632, le Taj Mahal a toujours suscité un certain mystère ; chaque année, des millions de touristes s’y rendent pour admirer ce chef-d’œuvre architectural. Pourtant, nous ignorons encore aujourd’hui l’identité de son créateur. 

Un peu d’histoire

Le Taj Mahal peut être perçu comme le parfait exemple de l’architecture moghole puisque l’on y retrouve des caractéristiques indiennes, perses et islamiques. Curiosity rapporte que le Taj Mahal est un symbole du dernier âge d’or de l’Inde, et les Moghols, bien que fiers de leurs racines persanes et timurides, affirment à travers le Taj Mahal qu’ils se considèrent avant tout comme des Indiens, tout en respectant leur héritage musulman.

Concernant l’histoire propre du Taj Mahal, on raconte que c’est quand l’empereur Shah Jahan était à l’apogée de son pouvoir qu’il fit construire le Taj Mahal. Le bâtiment devait servir de mausolée à la femme préférée de Shah Jahan, Mumtaz Mahal, qui décéda tragiquement en mettant au monde leur 14e enfant. Shah Jahan aurait personnellement supervisé la conception et la construction du palais, jusqu’au plus petit détail.

Toutefois, selon les historiens, même si Shah Jahan était intéressé par l’architecture, il n’aurait pu construire le bâtiment lui-même. Il aurait probablement fait appel à une équipe de professionnels de renommée mondiale mais n’aurait pas voulu divulguer leur identité par souci de garder le Taj Mahal comme la preuve de l’amour qu’il portait à sa bien-aimée et par souci d’associer éternellement le Taj Mahal à son nom.

— Canon EOS 450d / Max Pixel

De nombreuses contributions à sa construction

Les annales de l’histoire du Mughal rapportent qu’il y a 37 concepteurs et architectes qui ont pu participer à la construction du Taj Mahal. Si Shan Jahan jouait probablement le rôle du chef d’orchestre,  rassemblant les experts internationalement connus et leur ordonnant de concrétiser l’idée qu’il se faisait du bâtiment, ce serait Ustad Ahmad de Lahore, un Indien d’origine perse qui a construit le formidable Fort rouge à Delhi, qui aurait été l’architecte en chef du projet.

Les historiens modernes semblent s’accorder sur le fait que le Taj Mahal est une infrastructure issue d’un effort de collaboration entre plusieurs experts en architecture, comme le célèbre constructeur de dômes turc Ismaili Afandi et le maître calligraphe Amanat Khan de Shiraz dont la signature figure sur la porte du Taj Mahal.

Par ailleurs, la construction de ce merveilleux bâtiment aurait mobilisé plus de 20.000 travailleurs provenant de l’Inde, de l’Europe, de la Perse et de l’Empire ottoman, sans compter les 1.000 éléphants qui ont effectué les lourdes tâches de levage. A n’en point douter, le Taj Mahal est ainsi non seulement un symbole d’amour éternel mais également la preuve d’une merveilleuse collaboration entre des personnes de différentes nationalités.

Près de 3 millions de personnes visitent le monument chaque année
SuzyT / 44 Bilder / Pixabay

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de