— Elizaveta Galitckaia / Shutterstock.com

Face à l’épidémie de coronavirus, les organismes de santé recommandent de se laver souvent les mains. Pourtant, les gels hydro-alcooliques sont de plus en plus en rupture de stock. Heureusement, il existe une manière très simple d’en fabriquer soi-même !

Afin de limiter la propagation de la maladie, il est recommandé de se laver régulièrement les mains. Malheureusement, nous n’avons pas toujours de savon et accès à un robinet. Dans ces cas-là, l’utilisation de gel hydro-alcoolique est recommandée. Trouvable en pharmacie ou en grande surface, ce produit détruit les bactéries avec quelques gouttes seulement. Il a tellement de succès qu’il tend de plus en plus à être en rupture de stock. Heureusement, il existe une recette simple pour en fabriquer.

La journaliste spécialisée en santé Maryn McKenna a partagé sur Twitter un tuto très simple à réaliser :

  • Remplissez votre récipient aux deux tiers avec de l’alcool isopropylique 99 %
  • Rajoutez un tiers de gel à l’aloe vera 
  • Mélangez. Et voilà, c’est prêt !

Vous avez la possibilité de rajouter quelques gouttes d’huile essentielle afin de parfumer délicatement vos mains. N’oubliez pas de bien les laisser sécher après avoir utilisé le produit.

L’OMS a également dévoilé un guide très complet pour en fabriquer, mais attention car cette recette s’adresse aux « professionnels de la pharmacie« , afin de réaliser des stocks d’urgence. En effet, outre l’utilisation de produits chimiques qu’on ne trouve pas facilement, comme de l’éthanol ou de l’isopropanol, mélangé avec du peroxyde d’hydrogène et du glycérol, les ingrédients peuvent être dangereux. L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) précise que « le peroxyde d’hydrogène est un oxydant puissant », dont “la réaction peut être violente (combustion spontanée, détonation) avec certains produits organiques (acétone, acétaldéhyde, acide formique, alcools). Les solutions concentrées de peroxyde d’hydrogène constituent des mélanges explosifs avec des matières organiques (huiles, graisse, kérosène). Elles peuvent provoquer l’inflammation spontanée de matériaux tels que bois, paille, coton. » 

Prudence donc !

2
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
chrisozerfil Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
chris
Membre
chris

lors des frictions des mains de manière répétée et intensive avec des gels hydro-alcooliques , ne pas ignorer le risque cutané qui provient de l’altération du film hydrolipidique de la peau entraînant un dessèchement puis une irritation des mains, avec possibilité d’érythèmes légers surtout avec l’isopropanol qui est plus irritant… Lire la suite »

ozerfil
Membre
ozerfil

Quand vous trouverez de l’alcool isopropylique à 99 % « en pharmacie », vous m’avertissez : ça m’intéresse pour nettoyer le capteur de mon appareil photo…