Cet État américain montre l’exemple et condamne ceux qui laissent leur chien dans le froid

Les animaux sont des êtres doués de sensibilité d’après le Code civil français et s’ils sont victimes de maltraitances par leurs propriétaires, ces derniers peuvent être punis. Aux Etats-Unis, la Pennsylvanie va encore plus loin et condamne ceux qui laissent leurs chiens attachés dehors dans des conditions extrêmes.

 

UNE LOI RÉCENTE POUR PROTÉGER LES CHIENS

C’est un nouveau pas en faveur des droits des animaux qui a été franchi aux États-Unis. En août 2018, l’État de Pennsylvanie a reconnu comme illégal le fait de laisser son animal attaché dehors dans le froid. Si un propriétaire laisse son animal dehors plus de 30 minutes alors que la température est inférieure à 0 °C, il peut être puni par une amende ou même une peine de prison.

Cela est également valable si la température extérieure est supérieure à 32°C. Cette loi propre à cet État s’inscrit dans la continuité de la Libre’s Law, un projet de loi anti-cruauté qui a vu le jour en 2018 suite au sauvetage d’un jeune chiot retrouvé dans un état lamentable.

© Pixnio

 

« S’IL FAIT TROP FROID POUR VOUS, IL FAIT TROP FROID POUR EUX »

Kristen Tullo, directrice de la Humane Society of the United States pour la Pennsylvanie, encourage ses concitoyens à agir s’ils aperçoivent un animal attaché dans le froid en rappelant dans un discours que comme les humains, les animaux peuvent aussi souffrir du froid.

« Selon un communiqué de presse, le fait de les attacher en permanence peut causer de graves dommages physiques, tels que des pattes craquelées et qui saignent, des engelures et de l’hypothermie. Si c’est trop froid pour vous, c’est trop froid pour eux ».

Les peines encourues par les propriétaires qui ne respectent pas ces consignes peuvent aller de 300 dollars d’amende et 90 jours de prison jusqu’à 2 000 dollars d’amende et 1 an de prison si les mauvais traitements ont causé des blessures à l’animal.

© PxHere

 

D’AUTRES CONSIGNES DANS CETTE LOI 

En plus de devoir garantir au chien l’accès à un lieu sec et abrité lui permettant de garder une température corporelle normale, la loi liste de nombreuses restrictions punies si elles ne sont pas respectées. Les propriétaires de chiens n’ont ainsi pas le droit de laisser leur animal attaché sans surveillance plus de 9 heures par jour.

S’il est attaché, le chien doit avoir accès à un point d’eau et de l’ombre, il doit être dans une zone libre de tout gaspillage excessif, l’attache doit être pensée pour qu’il ne puisse pas s’emmêler et doit également mesurer trois fois la longueur du chien. Enfin, il ne doit pas être attaché avec une chaîne de remorquage, un collier à étranglement ou tout autre dispositif cruel.

Ces nouvelles mesures permettront sans doute de sauver la vie de plusieurs animaux, et montrent qu’il est nécessaire de tenir les propriétaires de chiens responsables de leurs actes…

© Wikimédia / Elf

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux