Inspirés de la peau des pieuvres, ces matériaux peuvent changer de forme et de texture sur demande

Les ingénieurs de l’Université Cornell ont développé une peau synthétique programmable inspirée par les capacités incroyables de la pieuvre et de la seiche : elles peuvent en effet se camoufler dans leur environnement. Le projet a engendré un matériau extensible qui est capable de se transformer en une variété de formes 3D.

 

Inspiré de la pieuvre et la seiche

Pour la pieuvre et la seiche, le fait de changer instantanément la couleur et le motif de leurs peaux pour disparaître dans l’environnement n’est qu’une facette de leurs prouesses de camouflage. Ces animaux peuvent également transformer rapidement leurs peaux en une surface 3D texturée. Elles donnent ainsi un contour irrégulier à l’animal, qui imite donc les algues, les coraux ou d’autres objets utiles à son camouflage.

Pour se camoufler, la pieuvre et la sèche utilisent des papilles spéciales. Ce sont les papilles de l’animal qui lui confèrent ce pouvoir de camouflage. De nombreux animaux possèdent des papilles, mais elles ne peuvent pas s’étendre et se rétracter instantanément comme avec la pieuvre et la seiche. Ce sont des mollusques à corps mou sans coquille et leur principale défense est leur camouflage.

Biomimétisme

Le matériau à activation pneumatique tire son inspiration des papilles que les céphalopodes utilisent pour se camoufler. Ces papilles sont des hydrostats musculaires sans support squelettique, un peu comme la langue humaine. L’équipe de recherche a étudié ces structures pour créer des tissus synthétiques capables de changer de forme.

Le résultat est un matériau synthétique qui peut s’étendre et se rétracter pour former une grande variété de formes 3D. Les ingénieurs ont été attirés par la façon dont les céphalopodes réussissent à modifier leur texture de peau. Ils ont donc étudié et puisé l’inspiration dans leurs muscles, qui permettent aux céphalopodes de contrôler leur texture, et mis en œuvre ces idées pour contrôler la forme des matériaux souples et extensibles.

Quelle utilité ?

Bien que l’équipe ait été influencée par les techniques de camouflage, le projet a une portée beaucoup plus large. Les ingénieurs ont en effet indiqué que la peau synthétique peut offrir des avantages importants dans les scénarios où le contrôle de la température est primordial. Le matériel pourrait être programmé de telle sorte que sa configuration 2D reflète la lumière, alors que son arrangement 3D l’absorbe, et régule ou manipule la température si nécessaire.


Sans progrès, il n’y a pas de paix possible. Sans paix, il n’y a pas de progrès possible

— Kofi Annan