— Jacob Lund / Shutterstock.com

Face au coronavirus, chaque gouvernement fait ce qu’il peut pour affronter au mieux la pandémie, protéger les citoyens et empêcher l’économie de s’effondrer. Courrier international rapporte que le Parti démocrate en Italie a proposé l’instauration d’une taxe de solidarité, à payer par les personnes aisées.

Seules les personnes gagnant plus de 80.000 euros par an seront concernées par cette taxe

C’est le vendredi 10 avril 2020 que le Parti démocrate, centre gauche, a émis cette proposition. Le quotidien milanais Corriere della Sera explique, en effet, que :

Le groupe du Parti démocrate à la Chambre des députés a proposé une contribution de solidarité, qui serait payée par ceux qui perçoivent des revenus annuels supérieurs à 80.000 euros.

Le quotidien de centre gauche La Repubblica, qui a appelé cette taxe la « Covid-tax », a ajouté qu’elle « ne serait payée que sur les revenus dépassant ce seuil », et s’établira sur une base progressive « allant de quelques centaines d’euros pour les moins riches jusqu’à des dizaines de milliers d’euros pour ceux qui ont des revenus supérieurs à un million ».

Une contribution de solidarité qui ne fait pas l’unanimité

Si cette taxe venait à être adoptée, le quotidien estime que « le revenu attendu par l’Etat serait de 1,3 milliard par an ». Néanmoins, bien que la taxe ne porterait que sur la période fiscale 2020-2021, il semblerait que seul le Parti démocrate (PD) soit pour cette idée. En effet, le Mouvement 5 étoiles (M5S), antisystème, serait contre cette proposition.

La Repubblica rapporte que le M5S a déclaré que « dans ce moment précis, l’urgence est de donner de l’argent et pas d’en prendre dans les poches des Italiens ».

Que pensez-vous d’une telle mesure, la souhaiteriez-vous en France ?

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Bille Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Bille
Invité
Bille

C’est déjà plus acceptable que des impôts confiscatoires comme l’isf qui lui n’a aucun rapport avec les revenus.
Après, avec un peu de chance, les italiens riches vont vouloir venir en France pour ne pas payer cette taxe, ce sera tout bénef pour nous !