Retour sur le succès de Parks and Recreation, entre sitcom progressiste et satire politique

Amateur de sitcom, vous avez déjà certainement entendu parler de Parks and Recreation. Cette création américaine a su séduire le public de NBC en seulement une saison, offrant à ses acteurs et créateurs plusieurs renouvellement de saisons. Mockumentary hilarant, la série nous plonge dans les coulisses de la politique américaine. Bienvenue dans la petite ville de Pawnee, joyau de l’Indiana.

En avril 2009, les spectateurs du réseau américain NBC découvraient une toute nouvelle série, pour le moins déjantée. C’est dans la ville fictive de Pawnee, Indiana, que Leslie Knope souhaite changer le monde, un parc après l’autre. Directrice adjointe de département des parcs et loisirs de l’Etat (Parks and Recreation), elle joue sa carrière et son nom pour faire construire un parc là ou git un terrain vague. Si la tâche ne semble pas très compliquée au premier abord, c’est sans compter sur les problèmes et oppositions politiques qu’elle ne cesse de rencontrer.

Tout en menant ses combats d’une main de fer et en tentant de connaître une belle carrière, elle s’entoure d’une équipe de conseillers tous plus originaux les uns que les autres. Tom Haverford, un jeune homme chargé de la communication aux rêves de star ; Ann Perkins, la meilleure amie de l’héroïne à la vie amoureuse calamiteuse ; April Ludgate, la jeune stagiaire faussement pessimiste ; Andy Dwyer, cireur de chaussures souhaitant devenir une star du rock ; Chriss Traeger, le supérieur optimiste, Nick Offerman, le supérieur négatif et Ben Wyatt, seul sain d’esprit parachuté dans cette équipe de déjantés. D’autres suivent et tous on des caractères bien différents, rendant la vie du département toujours plus surprenante.

Cette série, c’est avant tout la création de deux hommes, Greg Daniels et Michael Schur. Ensemble, ils travaillent originalement à l’écriture d’un spin-off d’un autre célèbre mockumentary, The Office. Leur travail fut, à leurs yeux, tellement convaincant qu’ils décidèrent d’en faire une création originale et d’y inviter un panel d’acteurs populaires au talent naissant. Ils ont ainsi su regrouper une équipe de choc pour interpréter leurs personnages. Amy Poehler, Aziz Ansari, Rashida Jones, Aubrey Plaza et Chris Pratt, devenu depuis le héros des Gardiens de la Galaxie.
parks-recEn 7 saisons, la série a su s’attirer la bienveillance des critiques et le soutien de toute une communauté de fans et pourtant, rien n’assurait son succès dès les premiers épisodes : en France, elle est longtemps restée inédite, aucune chaîne ne cherchant à l’acheter. C’est toutefois grâce à un certain équilibre, développé au cours des saisons, qu’elle devint le sujet préféré des sériephiles : Parks and Recreation, c’est une bonne dose de sarcasme, un regard amusé sur la politique et les Etats-Unis, des personnages attachants mais aussi et surtout une vision adorable et réfléchie des petites villes. En effet, toute l’histoire se passe à Pawnee et la bourgade nous y est décrite comme la plus belle ville de la Terre à longueur d’épisode. 50 000 habitants, des réunions de vote à main levée, des manifestations au moindre changement mais encore et toujours l’envie de son héroïne d’y faire changer les choses.

Autre point fort, Parks & Rec est une série militante, une série progressiste. Ses héros et ses héroïnes sont tous très loin des stéréotypes habituellement dépeints dans ce genre de créations. La sitcom d’aujourd’hui, c’est des héroïnes avec des rêves, de l’ambition et des vies parfaitement équilibrées entre le travail et le privé. C’est aussi des héros pleins d’espoirs, prêts à assumer leurs émotions et leurs envies d’inverser les rôles communément admis dans la société. Aucun personnage n’y est défini par son sexe, sa sexualité, sa couleur de peau ou ses origines : à Pawnee, ça n’importe pas, ce qui compte, c’est d’être ensemble. Si cela peut sembler niais et utopiste, c’est sans prendre en compte le sarcasme, l’humour et la subtilité avec laquelle les créateurs ont orienté la série.

parks-castEntre Veep et Friends, la série mélange parfaitement deux genres : celui de l’humour grinçant, souvent gênant, des réflexions dérangeantes et brutales, à celui de l’humour, de l’amour et des relations amicales. Un succès pour la série mais aussi pour ses personnages puisque leurs rôles auront tellement marqué que les acteurs auront été propulsés sur le devant de la scène. Quand Andy/Chris Pratt se retrouve à l’affiche des Gardiens de la Galaxie, Aziz Ansari monte sur scène pour faire rire les foules. Aubrey Plaza, la négative April est, elle aussi, passée au niveau supérieur, accompagnée de son boss adoré, Nick Offerman (Ron Swanson) devenu une star du Web.

Véritable bouffée d’air frais, Parks and Recreation est certainement l’une des meilleures séries d’NBC. Arrivant à lier humour, sarcasme et émotions en tout genre, elle dénote des autres sitcoms grâce à un discours moderne et progressiste, sans jamais trop en faire. Militante sans le vouloir, la série a fait rire des millions de téléspectateurs à travers le monde depuis 2009 et il y a fort à parier qu’elle vous fera rire aussi.


L’Abbé Pierre avait lancé son appel pour les SDF en 1954. L’interdiction des expulsions en hiver ne sera votée qu’en 1978

— @DailyGeekShow