Rue Rivoli à Paris
— Agoxa / Shutterstock.com

Le confinement a eu un impact écologique assez important sur la ville de Paris. Entre la baisse de pollution et l’arrivée d’animaux sauvages, la maire de la ville décide de prendre des mesures dès le début du déconfinement. Notamment pour la rue de Rivoli.

Le déconfinement fait craindre une hausse de la pollution

Longue de 3 km, la rue de Rivoli traverse le centre de Paris d’est en ouest et longe le Louvre. C’est pourquoi Anne Hidalgo a décidé d’interdire la circulation de voitures particulières sur cet axe. Cette décision provisoire ne dure que pendant l’épidémie de coronavirus, mais pourrait très bien être effective après la crise sanitaire.

En effet, le déconfinement fait craindre un afflux important de véhicules dans la capitale puisque les transports en commun seront pris d’assaut. Ainsi, pour éviter que les rues ne soient « envahies de voitures, synonymes de pollution », les vélos seront mis en avant annonce la maire de Paris.

Dans l’entretien du 30 avril à l’Agence France-Presse, relayé par Le Monde, Anne Hidalgo a déclaré : « Rue de Rivoli, je souhaite qu’il y ait un axe uniquement dédié au vélo et un autre réservé uniquement aux bus, taxis, véhicules d’urgence et véhicules des artisans, mais plus les voitures. »

Liste des changements

Ainsi, les pistes cyclables seront modifiées pour être plus sécurisées avec des trajets plus simples à suivre. Autre changement notable, la mise en place d’une piste cyclable qui va suivre le tracé des lignes de métro les plus fréquentées. Les lignes 1, 4 et 13 sont concernées et la rue de Rivoli devient le cœur du tracé qui correspond à la ligne 1, qui relie Vincennes à La Défense.

Cette solution est prévue pour durer le temps de l’épidémie. Bien sûr, si elle rencontre du succès, elle va rester définitivement en place. Toutefois, la fermeture de la rue de Rivoli pose un autre problème. Les personnes qui ne veulent pas se séparer de leur voiture (pour des raisons personnelles ou professionnelles) devront se rabattre sur un autre chemin et risquent de créer des bouchons dans un autre endroit de la ville.

Le maire du 1er arrondissement exprime ses inquiétudes dans Le Monde : « Si on ferme l’axe Rivoli, on a un report de la circulation sur les voies adjacentes et parallèles, on engorge davantage, et ce n’est pas comme cela qu’on peut prétendre lutter contre la pollution. C’est exactement ce qui s’est passé avec les voies sur berges. »

Le plan doit être présenté le 5 mai. Que pensez-vous de ces mesures ?

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de