Vitamine D

Tout excès est nocif, même en ce qui concerne certains nutriments essentiels à notre survie et notre bien-être, dont la vitamine D. En effet, le surdosage de vitamine D existe, et cela peut avoir des effets dévastateurs sur l’organisme.

La surdose de vitamine D

La vitamine D est importante pour vos os, vos muscles, vos nerfs, votre système immunitaire et bien plus encore. Mais comme pour toute chose, l’excès de vitamine D peut être nocif. Bien qu’il s’agisse d’un phénomène rare, la toxicité de la vitamine D – également appelée hypervitaminose D – peut survenir lorsqu’une personne a des quantités excessives de vitamine D dans le corps. Quant à savoir comment un surdosage de vitamine D se manifeste, la principale conséquence est l’hypercalcémie, un excès de calcium dans le sang.

Parmi les symptômes que cela peut causer, on peut citer les vomissements, la nausée et une grande faiblesse. Dans les cas les plus graves, l’hypercalcémie peut également affecter les reins et le rythme cardiaque, ce qui peut être particulièrement dangereux. Notons que l’hypervitaminose D ne peut pas être causée par l’alimentation ou l’exposition au soleil. En effet, le corps régule la quantité de vitamine D produite par l’exposition au soleil, et même les aliments enrichis ne contiennent pas de grandes quantités de vitamine D.

Cela signifie que la toxicité de la vitamine D est généralement causée par des excès de doses de suppléments de vitamine D. Ces suppléments sont notamment prescrits pour les personnes qui souffrent de carence en vitamine D, un problème très courant qui touche près de 70 % des Français. La dose à laquelle les suppléments de vitamine D deviennent toxiques n’est pas connue. Il est cependant certain qu’il faudrait que cela soit très élevé, bien au-dessus de la dose que les médecins vont prescrire habituellement.

Lit hôpital
— sfam_photo / Shutterstock.com

Un cas de surdose de vitamine D signalé au Royaume-Uni

Jusqu’à présent, les médecins n’ont donc pas considéré utile d’avertir les patients sur les risques d’une surdose de vitamine D. C’était le cas jusqu’à ce qu’un Britannique d’âge moyen ait été hospitalisé pour cause d’hypervitaminose D. Selon un article publié dans la revue BMJ Case Reports, l’homme a initialement présenté des symptômes comme des vomissements, des nausées et des crampes aux jambes pendant trois mois. Par la suite, d’autres symptômes, dont des acouphènes, une perte de poids, une soif accrue et de la diarrhée, sont apparus.

Dans l’incapacité de soulager ces symptômes, son médecin l’a finalement dirigé vers un hôpital pour se faire soigner. On a notamment appris que l’homme avait décidé de commencer un régime intensif de suppléments vitaminiques après avoir entendu parler de ces suppléments dans une émission à la radio. Après avoir contacté le nutritionniste de l’émission, l’homme a pris quotidiennement une dose de 150 000 UI (unité internationale) de vitamine D. C’est 375 fois la quantité recommandée de supplément de vitamine D, a rapporté CNN.

La dose maximale recommandée par le National Health Service du Royaume-Uni est généralement de 400 UI de vitamine D par jour. Notons que le Britannique a cessé de prendre ces suppléments de vitamine D lorsque ses symptômes ont commencé, soit après environ un moins de traitement. Malheureusement, son état ne s’est pas amélioré, et a même eu tendance à empirer. Au moment où il a été hospitalisé, il avait perdu 12,7 kg et ses reins étaient en difficulté. Pour éviter qu’un tel accident se reproduise, les médecins recommandent de ne pas prendre de complément de vitamine D si on est en bonne santé, et proposent plutôt une amélioration de l’alimentation et des bains de soleil.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments