― Trevor Bexon / Shutterstock.com

La côte ouest des États-Unis est ravagée par de gros incendies. Alors que le lundi 14 septembre, Portland était classée deuxième par le site IQair pour la pollution de son air, derrière Vancouver au Canada, elle est parvenue à la tête du classement le mardi suivant.

« On ne peut même plus respirer »

Pour les habitants de Portland, la pandémie de Covid-19 n’aura pas été le seul événement dramatique de cette année 2020. En effet, alors que la ville levait petit à petit ses mesures de confinement, l’arrivée de gros nuages de fumée étouffante dus aux feux qui ravagent l’État de Washington, Seattle, San Francisco et Los Angeles les amène une fois de plus à se barricader dans leur maison.

Certains, comme Lorain Magee ou Zoe Flanagan, qui bravent la fumée pour promener leur chien, déplorent les effets de cette catastrophe écologique sur leur santé et leur quotidien. Citée par LCI, Lorain Magee confie que « parfois, il y a tellement de fumée qu’on dirait du brouillard… et parfois, c’est tellement enfumé qu’on ne peut même plus respirer ».

Les habitants portent leur seul espoir sur l’arrivée de la pluie

Zoe Flanagan, quant à elle, déclare avec fatalisme qu’« on doit continuer à voir disparaître ce qui nous paraissait normal. Maintenant, il y a une nouvelle normalité. Et je pense que le Covid nous a déjà appris à continuellement réajuster ce que l’on attendait de l’existence. »

En plus de nuire à la vie sociale et économique de la ville, cette fumée est aussi extrêmement nocive pour la santé de ses habitants. Plus particulièrement des personnes âgées et des enfants qui supportent plus durement l’effet d’asphyxie et l’absorption des particules fines et amenant les autorités et services météo à fortement déconseiller les sorties du domicile.

Parmi les effets nocifs de cette fumée, les habitants rapportent la toux, des nausées et des maux de tête. Du côté des commerçants, la situation n’est guère mieux puisque cette fumée contraint les bars et restaurants à fermer de nouveau. A l’heure actuelle, les habitants portent leur seul espoir sur l’arrivée de la pluie qui, avec un peu de chance, virera cette fumée de leur ville.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
de simple bon sens ! Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
de simple bon sens !
Invité
de simple bon sens !

Une forêt naturelle brûle régulièrement c’est normal(e) …. car quand les arbres meurent ils restent en place se dessèchent et sont petits à petits résorbés par le cycle naturel …. ou …. ils servent de propagateur d’incendie ! Ce que nous connaissons ( et nous aimons !) ce sont des… Lire la suite »