Image d’illustration — Goran Bogicevic / Shutterstock.com

Les travaux de construction du nouvel aéroport international de la ville de Mexico ont récemment conduit à la mise au jour de dizaines d’ossements de mammouths, dont certains particulièrement bien conservés.

Un impressionnant gisement préhistorique

Cette découverte archéologique étonnante a eu lieu sur le site de Zumpango, au nord de la capitale mexicaine, qui se trouve sur le lit d’un ancien lac. Depuis le début du chantier, ce sont les restes de dizaines de mammouths et d’autres créatures préhistoriques ayant vécu sur Terre il y a entre 10 000 et 25 000 ans qui y ont été exhumés, selon Jesus Cantoral, capitaine de l’armée mexicaine encadrant les fouilles.

« Plus de 100 mammouths, chameaux, chevaux, bisons, poissons, oiseaux antilopes et rongeurs ont déjà été retrouvés à 194 endroits différents du site depuis les premières découvertes réalisées en octobre 2019, lors de travaux sur un terminal de carburant », souligne-t-il.

Alors que des milliers d’ouvriers du bâtiment continuaient à travailler sur le site du futur aéroport, avec un ballet incessant d’excavateurs et de camions transportant des matériaux de construction, l’équipe d’archéologues a extrait les restes de ces animaux préhistoriques, incluant des squelettes de mammouths quasi complets, avec le plus grand soin. Les autorités ont déclaré que ces vestiges seraient précieusement conservés durant la totalité des travaux de l’aéroport, dont l’inauguration est prévue pour 2022.

Piégés par la boue

D’après les spécialistes, ces mammouths auraient été attirés dans la région par la nourriture abondante et l’eau fournies par un lac situé à l’emplacement de l’actuel site de construction. « L’endroit possédait beaucoup de ressources naturelles, suffisamment pour que ces individus puissent survivre pendant plusieurs générations », estime l’archéologue Araceli Yanez. « En hiver, la zone du lac devenait boueuse, piégeant les mammifères géants qui mouraient de faim. Cela a attiré un grand nombre de mammouths, qui se sont retrouvés coincés et sont morts ici. » Des conditions expliquant notamment l’excellent état des ossements découverts.

Par le passé, la région de Mexico avait déjà été le théâtre de nombreuses découvertes archéologiques surprenantes. Avec par exemple la découverte de squelettes de mammouths lors de la construction du métro dans les années 1970, celle de centaines d’os appartenant à des créatures de l’ère glaciaire en 2012 sur le chantier d’une station d’épuration, et plus récemment, de 14 squelettes de mammouths à Tultepec, près du site du nouvel aéroport.

Débutée en 2019 sur la base militaire de Santa Lucia, la construction de la plateforme aéroportuaire faisait suite à l’annulation des travaux d’un autre aéroport partiellement achevé, principalement pour cause de corruption. À terme, elle abritera un musée au sein duquel les squelettes de mammouths et autres vestiges préhistoriques récemment exhumés seront exposés.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de