orque
— Willyam Bradberry / Shutterstock.com

2. Les grand-mères orques

Les orques n’évoluent pas individuellement. En effet, elles chassent et vivent en groupe. Leurs structures sociales sont complexes et généralement dirigées par des femelles. Ce style de vie en groupe semble augmenter leur capacité de survie. Par ailleurs, elles sont l’une des rares espèces au monde à connaître la ménopause. Lorsqu’elles ne peuvent plus se reproduire, les orques âgées peuvent pleinement soutenir les autres membres du groupe et les guider dans les moments difficiles. D’après les scientifiques, le décès d’une orque âgée provoque une augmentation de la mortalité dans un groupe d’orques. Elles semblent incarner l’équilibre et le bien-être au sein du groupe meute.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments