Zyn Chakrapong / Shutterstock.com

Quand nous nous cognons contre quelque chose ou qu’on fait une chute, on sait qu’on retrouvera indéniablement une trace sur notre corps : les bleus. Pourtant, si vous avez pris soin d’observer vos ecchymoses, vous constaterez qu’elles ne gardent jamais la même couleur de leur apparition à leur guérison. Mais quelle en est la raison ?

Que se passe-t-il quand on se fait un bleu ?

Un bleu ou une ecchymose apparait sur notre corps lorsque nous nous cognons contre un objet ou que nous tombons. Ces petits accidents de la vie quotidienne engendrent, sous notre peau, l’endommagement de minuscules vaisseaux sanguins appelés capillaires qui sont pris en sandwich entre notre peau – restée intacte – et les autres tissus de notre corps.

Quand ces petits vaisseaux sanguins éclatent, ils libèrent du sang frais qui entre en contact avec l’hémoglobine, une protéine qui transporte l’oxygène dans tout le corps, et cela provoque la couleur rougeâtre de l’ecchymose. Toutefois, comme le sang libéré reste bloqué, l’hémoglobine va se décomposer, d’où le changement de couleur de l’ecchymose auparavant rouge, en bleu, en violet ou même en noir.

Le corps recycle certains composants de l’hémoglobine

A mesure que l’hémoglobine se dégrade, le corps va puiser le fer qu’elle contient pour concevoir de nouveaux globules rouges. Une fois l’hémoglobine exempte de fer, elle va se transformer en biliverdine, un pigment vert à l’origine de la teinte un peu vert olive de votre bleu.

Au bout d’une semaine environ, la couleur de l’ecchymose deviendra jaune ou brun clair, ce qui signifiera que votre corps a terminé son processus de guérison. Mais nulle crainte, cette couleur jaunâtre provient de la bilirubine, un sous-produit de la dégradation de l’hémoglobine qui sera filtré par le foie. Une fois cette étape terminée, votre ecchymose devrait disparaître.

Comment accélérer le processus de guérison ?

Un article de Very Well Heath, cité par Curiosity, mentionne qu’il existe une méthode d’accélérer le processus de guérison. Cette méthode s’intitule RICE (rest, ice, compression and elevation ou repos, glace, compression et élévation en français). Ce traitement simple aiderait à ralentir les saignements et réduire les gonflements. Vous pouvez également laisser votre corps guérir à son rythme vos bleus.

Il est toutefois important de souligner que les ecchymoses sont à différencier des hématomes. Si les ecchymoses disparaissent généralement d’elles-mêmes au bout de deux semaines, les hématomes peuvent s’avérer dangereux car ce ne sont pas les capillaires qui ont été éclatés mais un vaisseau sanguin plus grand. En cas de doute ou de tache persistante, n’hésitez donc pas à consulter votre médecin.

COMMENTEZ
3

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
rayleighFreund Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Freund
Invité
Freund

Très intéressant et instructif. J’ai appris grâce à votre article la différence entre ecchymoses et hématome. Je suis actuellement pleine de bleus suite à une chute et mon mari qui est noir est fasciné par ces changements de couleur que j’étais incapable de lui expliquer !

rayleigh
Invité
rayleigh

ils libère le sang froid qui entre en contact avec l’hémoglobine? c’est quoi ça xD totalement faux