— Jasmin Reuter / Shutterstock.com

Symbole de la division entre l’Allemagne de l’Est et l’Allemagne de l’Ouest, et de la discorde d’après-guerre, la destruction du mur de Berlin, politique et symbolique après la révolution pacifique, est devenue l’emblème de la réunification allemande. Un moment de liesse collective que le collectif Poetic Kinetics a souhaité célébrer, en dressant une immense installation artistique nommée « Visions in Motion » à l’endroit exact où se trouvait le mur qui divisait alors la ville.

Une oeuvre impressionnante composée de plus de 120 000 rubans

Pour célébrer les 30 ans de la chute du mur de Berlin, la ville a organisé un véritable festival ayant eu lieu du 4 au 10 novembre à Berlin. Un évènement exceptionnel, qui propose aux visiteurs nombre de projections, expositions, concerts et autres animations pour revivre la fin de cette barrière idéologique et physique qui sépara les deux blocs pendant plus de 25 ans.

Un festival que l’artiste Patrick Shaern et son collectif Poetic Kinetics ont choisi d’investir en déployant une immense vague de couleurs violette, jaune et turquoise à l’endroit où le mur divisait la ville. Pour installer son oeuvre titanesque, le collectif a choisi un endroit très symbolique : la mondialement célèbre porte de Brandebourg qui, avant 1989, faisait partie intégrante du mur de Berlin. Composée de 1 250 noeuds noués à la main et de 120 000 banderoles de tissus, la fluidité et la légèreté de « Visions in Motion » s’opposent à l’opacité et la lourdeur visuelle du mur de béton construit en 1961.

Une oeuvre visuelle pour représenter l’unité du peuple allemand

Décidé à faire de son oeuvre un symbole d’unité, de paix et de combat contre l’injustice, Patrick Shearn a très tôt affirmé sa volonté de faire de « Visions in Motion » une oeuvre collaborative. Pour cette raison, le Kulturprojekte Berlin a mené une campagne de collecte de messages dans le but de recueillir les souhaits, les espoirs pour l’avenir et les souvenirs du passé de chacun, qui ont été incorporés dans l’oeuvre sur 30 000 des banderoles qui la constituent.

Lors de la révolution pacifique menant à la chute du mur, des milliers de personnes ont élevé la voix pour protester contre les injustices causées par la séparation des deux blocs, et leur combat a vivement participé à la chute du mur. En hommage à ces banderoles de manifestants conçues pour protester lors de la révolution pacifique, Patrick Shearn a fait le choix de composer son oeuvre de longues banderoles bariolées, dont certaines arboraient les messages communiqués par le public.

Un vibrant écho au monde d’aujourd’hui

Évoquant sans détour le vent de changement insufflé par l’effondrement du mur (également mentionné dans la chanson Wind Of Change, du groupe Scorpions), l’oeuvre a été conçue pour être mouvante, et onduler ainsi au gré du vent. Visons in Motion ne représente pas uniquement un vibrant hommage au passé, mais est également un message actuel à destination des mentalités d’aujourd’hui.

Comme le souligne son créateur Patrick Shearn, « en tant qu’artiste, il est particulièrement émouvant d’avoir l’occasion de traduire artistiquement un moment aussi décisif de l’Histoire. À la lumière de l’actualité d’aujourd’hui, il me semble qu’il est temps de se rassembler en une seule et même voix, et de lever nos couleurs communes et nos rêves en direction du ciel, afin que tout le monde puisse les contempler. »

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de