— CG Alex / Shutterstock.com

Chaque être humain est différent et certains sont même dotés de capacités exceptionnelles qui semblent relatives au domaine de la fiction. C’est le cas des rares personnes qui arrivent à voir bien plus de couleurs que la normale, et elles sont désignées comme étant des tétrachromates.

Normalement, un être humain typique a trois types de cônes différents – des photorécepteurs qui se situent dans la rétine – qui divisent les informations visuelles de couleur en signaux rouge, vert et bleu, pouvant être déclinés en 100 nuances différentes pour chaque cône. Ces signaux peuvent ensuite être combinés dans le cerveau en un message visuel complet, permettant ainsi aux yeux humains de percevoir environ 1 million de couleurs différentes. Mais il existe des anomalies génétiques qui peuvent modifier la perception des couleurs chez les humains, dont la plus connue est le daltonisme.

Chez les personnes qui souffrent de daltonisme, une déficience au niveau des cônes provoque une confusion dans la perception des couleurs. Bien moins connu et beaucoup plus rare que le daltonisme, il existe également ce que l’on appelle le tétrachromatisme. Chez les personnes tétrachromates, il y a un quatrième cône dans la rétine, et cela permet à ces personnes de percevoir 100 fois plus de couleurs que la normale, a rapporté Heathline. Notons que, contrairement au daltonisme, cette anomalie visuelle est plus susceptible de se manifester chez les femmes, car elle est liée à une mutation qui ne se produit qu’au niveau du chromosome X.

Si cette anomalie génétique peut paraitre incroyable, ce n’est pas vraiment le cas dans la mesure où l’humain n’en a pas besoin à des fins évolutives, mais aussi parce qu’il n’existe pas assez de couleurs dans la nature pour utiliser le plein potentiel de ce quatrième cône.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments