© Egyptian Ministry of Tourism and Antiquities

Les archéologues ont récemment mené une fouille dans le « temple des Pharaons », situé dans l’ancienne ville de Buto, à 95 kilomètres à l’est d’Alexandrie, en Égypte. Ils y ont mis au jour plusieurs outils et instruments vieux de 2 700 ans qui auraient été utilisés dans des rituels associés à plusieurs divinités.

Des artefacts associés à plusieurs divinités

Des objets rituels ont été découverts dans le temple des Pharaons en Égypte. Ces artefacts ont été associés à plusieurs divinités, notamment la déesse du ciel, Hathor. D’après le ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités, ces artefacts ont été vénérés dans l’Égypte ancienne et dans le temple des Pharaons. Le directeur général du département des fouilles du ministère, Ayman Ashmawy, a déclaré dans un communiqué que parmi les artefacts mis au jour se trouvaient des brûleurs d’encens en faïence ainsi qu’un œil oudjat en or.

Ces yeux étaient populaires dans l’Égypte ancienne et étaient considérés comme des représentations de l’œil du dieu Horus, considérées comme étant des symboles de protection et de guérison. Les archéologues ont également découvert de petites statues de la déesse Taweret, associée à la fertilité et au dieu Thot, associé à la Lune et à l’apprentissage, rapporte Livescience.

Ces artefacts datent de la courte période où l’Égypte avait regagné sa liberté

D’après Ashmawy, les découvertes comprenaient également des ivoires qui représentaient des femmes portant des offrandes ainsi que des scènes de la vie quotidienne comme des plantes, des oiseaux ainsi que des animaux.

Des hiéroglyphes étaient inscrits sur certains artefacts. Parmi les inscriptions, les archéologues ont trouvé des noms de pharaons et ils en ont déduit que les artefacts dataient de la 26e dynastie, soit entre l’an 688 avant J.-C. et l’an 525 avant J.-C. A cette époque, l’Égypte avait obtenu son indépendance des Assyriens et des Koushites. Elle avait également prospéré un certain temps mais, malheureusement, l’empire Perse l’a par la suite conquise.

Les chercheurs pensent que les pots en argile découverts sur le site ont été utilisés au cours des services dans le temple. Enfin, les archéologues ont également découvert de petits morceaux d’or qui auraient servi à dorer certains objets. Les fouilles du site continuent et des experts sont déjà en train d’analyser les objets retrouvés.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de