© IMF / Flickr

L’accord de Paris est un accord historique pour lutter contre le changement climatique conclu en 2015 par la quasi-totalité des pays du monde. Cependant, les conséquences du changement climatique n’ont pas cessé d’empirer depuis cette convention. Aujourd’hui, une nouvelle étude indique que nous pouvons encore atteindre les objectifs de cet accord.

Un accord rassemblant les nations du monde

Enfin une bonne nouvelle ! Nous pouvons encore atteindre les objectifs de l’accord de Paris, selon une étude publiée dans la revue Environmental Research Letters.

Pour rappel, en 2015, les pays ayant signé l’accord de Paris avaient convenu de prendre des mesures pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre afin de limiter le réchauffement climatique à 2 degrés Celsius par rapport aux températures préindustrielles d’ici à la fin de ce siècle.

Conformément à cet accord, les différents pays et entreprises du monde ont soumis des plans d’action individuels pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Seulement, l’accord exige tout simplement que les pays fassent leur possible pour parvenir à cet objectif, sans imposer un résultat concret. Ainsi, les progrès ont été ralentis et les émissions sont toujours en hausse dans de nombreuses régions du monde.

— manpeppe / Shutterstock.com

Des prévisions plus optimistes

Malgré tout, il semblerait que nous ne soyons pas encore arrivés au point de non-retour. Selon une étude menée par des chercheurs de l’université du Colorado, la température moyenne mondiale ne devrait pas monter au-dessus de 5 degrés Celsius d’ici la fin du siècle, comme le suggèrent certaines études.

Les scientifiques avancent que le changement climatique ne devrait pas dépasser 3 degrés Celsius par rapport aux températures préindustrielles. Pour parvenir à cette conclusion, ils ont examiné et comparé des scénarios climatiques élaborés par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) et l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

Roger Pielke, l’auteur principal de l’étude, indique que cette nouvelle étude donne de l’optimisme quant à l’avenir de notre planète. Il souligne toutefois qu’il ne faudrait pas écarter les scénarios pessimistes à l’avenir et qu’il est nécessaire de continuellement mettre à jour les données sur les scénarios climatiques.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments