— J-R / Shutterstock.com

Onze mois après la découverte aux États-Unis de frelons meurtriers, espèce invasive et particulièrement venimeuse, une équipe d’entomologistes est parvenue à localiser et à détruire un premier nid.

Une menace majeure pour les abeilles

Le nid de frelons géants d’Asie (Vespa mandarinia) a été découvert sur une propriété de la ville de Blaine, dans l’État de Washington, vendredi 23 octobre. Le lendemain, des équipes du ministère de l’Agriculture de l’État ont revêtu des combinaisons de protection et ont aspiré les insectes hors de la ruche. Dans les jours qui viennent, l’arbre où le nid a été trouvé sera abattu afin que les équipes puissent rechercher d’éventuels frelons juvéniles et déterminer si des reines ont pu s’échapper afin d’établir de nouvelles ruches dans la région.

Surnommés « frelons meurtriers » en raison de leur piqûre douloureuse, comparée à la sensation d’un clou brûlant enfoncé dans la chair, ces insectes peuvent également pulvériser leur venin à l’aide de leur dard, ce qui peut causer de graves blessures oculaires. Toutefois, la véritable menace représentée par cette espèce très invasive concerne les abeilles domestiques, décimées par les frelons et dont la population est déjà en déclin.

« Une poignée de frelons géants d’Asie peut éliminer à elle seule 30 000 abeilles en bonne santé en quelques heures », a déclaré l’entomologiste Sven Spichiger, du ministère de l’Agriculture. « Malheureusement, les abeilles domestiques ne possèdent aucune défense naturelle efficace contre ces créatures. »

Entre 100 et 200 frelons éradiqués

Selon le Seattle Times, entre 100 et 200 frelons ont été trouvés dans le nid récemment détruit, qui se situait à environ 2 mètres du sol dans la partie creuse d’un arbre. Les entomologistes de de l’ouest du pays sont en alerte depuis que les frelons ont été signalés pour la première fois dans l’État de Washington fin 2019. Pouvant mesurer jusqu’à 4,4 centimètres de long, ceux-ci ont également été signalés au Canada au cours des deux dernières années.

Afin de localiser le nid, les scientifiques ont piégé quatre frelons vivants et les ont équipés de radio-traceurs, fixés à l’aide de fil dentaire. Les frelons ont ensuite conduit les équipes directement au nid, d’une taille similaire à celle d’un ballon de basket selon les autorités locales.

Les équipes dépêchées sur place ont d’abord rempli les sorties du nid de mousse, puis expulsé les frelons se trouvant à l’intérieur à l’aide d’aspirateurs. L’arbre a ensuite été enveloppé dans du film plastique et rempli de dioxyde de carbone afin d’éradiquer les insectes restants. À l’issue de l’opération, les entomologistes ont déclaré qu’ils continueraient à chercher d’autres nids de frelons dans la région.

Une étude a récemment révélé que les frelons et les guêpes étaient cette année cinq fois plus nombreux qu’en 2019 — Radu Bercan / Shutterstock.com

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de