— xpixel / Shutterstock.com

2020 n’a pas démarré sous les meilleurs augures et un souci de plus vient s’ajouter aux nombreux problèmes auxquels le monde fait déjà face cette année. Cette fois-ci, ce sont des frelons géants qui menacent les abeilles et les activités d’apiculture qui ont débarqué aux États-Unis. Les scientifiques craignent en effet que ces insectes déciment les populations d’abeilles dans le pays.

Un frelon géant meurtrier pour les humains et surtout pour les abeilles

Des frelons géants asiatiques de 5 centimètres de long, connus sous le nom scientifique de Vespa mandarinia, ont été trouvés dans l’État de Washington, a rapporté le New York Times. Il faut savoir que des piqûres multiples de cet insecte sont mortelles pour les humains. Au Japon, cette espèce de frelon tue environ 50 personnes par an. De plus, ces frelons sont un véritable fléau pour les abeilles qui leur servent de nourriture. Selon Vox, ces insectes peuvent tuer 40 abeilles par minute, leur arrachant la tête et éloignant le thorax pour nourrir leurs petits.

Ainsi, les scientifiques, les apiculteurs et les autorités américaines traquent activement ces insectes nuisibles depuis qu’ils ont été repérés afin d’éviter qu’ils anéantissent les populations d’abeilles aux États-Unis. À noter que l’insecte originaire de Corée du Sud avait été trouvé pour la première au mois de novembre 2019, et qu’il avait déjà décimé plusieurs ruches dans le nord-ouest de Washington. Les apiculteurs avaient notamment réussi à détecter leur présence en retrouvant un très grand nombre d’abeilles mortes décapitées.

Par la suite, les autorités locales ont confirmé la présence de ces nuisibles, mais n’ont pas pu réaliser correctement la traque en raison des intempéries hivernales. Par ailleurs, l’insecte a également été repéré au Canada, a annoncé le ministère de l’Agriculture de la Colombie-Britannique au mois d’août 2019. Les scientifiques ignorent encore comment ces insectes sont arrivés dans ces régions. À noter que c’est la première fois que cette espèce de frelon est repérée dans l’État de Washington – et même dans le pays –, et afin de s’assurer de maîtriser la situation, les autorités locales ont fait appel à la coopération des habitants.

Un programme d’éradication difficile

En effet, outre la traque déjà réalisée par les autorités gouvernementales, les responsables agricoles de l’État de Washington ont également demandé aux apiculteurs et aux habitants de signaler toute observation de frelons géants. En revanche, il a été fortement recommandé de ne pas s’en approcher. « N’essayez pas de les attraper vous-même si vous les voyez », a déclaré l’entomologiste Chris Looney dans un communiqué de la Washington State University. « Si vous en voyez, fuyez, appelez-nous ! Il est vraiment important pour nous de connaître chaque observation, si nous voulons avoir un espoir d’éradication », a-t-il ajouté. La vigilance a également été recommandée aux habitants vivant aux alentours de Washington. Une application mobile a notamment été créée par les responsables pour faciliter les signalements.

Il est également important d’ajouter que le moment propice pour assurer l’éradication de ces insectes sera entre le mois de juillet et le mois d’octobre – ce qui implique un délai d’attente d’au moins deux mois pour assurer la sécurité des abeilles. Ce sera notamment le moment où l’espèce aura fini d’établir sa colonie et que les ouvrières partiront à la recherche de nourriture. Quoi qu’il en soit, le Washington State Department of Agriculture a déclaré dans un communiqué : « Les pièges peuvent être suspendus dès le mois d’avril pour tenter de piéger des reines. Mais comme il y a beaucoup moins de reines que d’ouvrières, il n’est pas très probable d’en attraper une. »

2
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
philthurinoise Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
thurinoise
Membre
thurinoise

On avait déjà le vespa velutina. Ce frelon géant a t-il des prédateurs ? On lit sur un autre média que les japonais le capturent parfois pour le manger …