— Gorodenkoff / Shutterstock.com

Il semblerait que la NASA avance bien sur le projet Artemis qui consiste à envoyer des humains sur la Lune en 2024. À ce propos, l’agence vient de proposer un rapport de 13 pages soumis au National Space Council, le groupe consultatif du président Donald Trump présidé par le vice-président Mike Pence, le jeudi 02 avril 2020.

Selon les informations de Space.com, ce rapport intitulé « Plan de la NASA pour une exploration et un développement lunaires soutenus » se porte sur les actions envisagées par l’agence spatiale américaine pour assurer une présence à long terme sur la Lune et en orbite lunaire.

Un camp de base stratégique

En substance, le rapport dévoile ce que la NASA appelle « le camp de base Artemis », un point d’ancrage à long terme qui sera utilisé pour l’exploration lunaire et installé dans le cratère Shackleton au pôle sud de la Lune. Ce camp de base serait ainsi une sorte d’habitat sur la surface lunaire et pourra accueillir quatre astronautes. Sur le long terme, cette base sera pourvue d’électricité, d’une infrastructure d’élimination de déchets, d’un centre de communications et d’un blindage contre les radiations ainsi qu’une aire d’atterrissage.

Les chercheurs espèrent également pouvoir tester de nouvelles techniques pour traiter la poussière lunaire, faire face aux longues nuits lunaires froides, transformer les matériaux locaux en ressources et développer de nouvelles technologies de construction et de production d’énergie. L’administrateur de la NASA, Jim Bridenstine, a déclaré dans un communiqué en marge du rapport qu’ »après 20 ans de vie continue en orbite terrestre basse, nous sommes maintenant prêts pour le prochain grand défi de l’exploration spatiale : Le développement d’une présence soutenue sur et autour de la Lune. Pour les années à venir, Artemis servira d’étoile du Nord alors que nous continuons à travailler vers une exploration encore plus grande de la Lune, où nous démontrerons les éléments clés nécessaires à la première mission humaine sur Mars. »

Des moyens de locomotion pour de courts et longs trajets

Mais ce n’est pas tout, en plus du camp de base Artemis, la NASA compte également mettre au service de ses missions spatiales deux systèmes de mobilité : un véhicule terrestre lunaire afin de faciliter le déplacement des astronautes et une plateforme de mobilité habitable qui pourrait prendre en charge les voyages très éloignés de la base et pouvant répondre aux besoins des astronautes jusqu’à 45 jours. Le rapport indique effectivement que « la mobilité est une partie importante du camp de base Artemis. Des systèmes de mobilité robustes seront nécessaires pour explorer et développer la Lune. Il en va de même pour Mars, faisant de la plateforme de mobilité habitable un élément particulièrement important car nous aurons besoin d’un type de véhicule similaire pour explorer la planète rouge.« 

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de