Entre amitié et rock'n'roll, Nana est l'un des shōjo les plus populaires des années 2000 !

Les groupes de rock, l’adolescence, la mode, les quartiers branchés de Tokyo et un design unique, voilà l’ambiance de Nana. Ce manga de Ai Yazawa qui a connu un succès fulgurant au Japon comme à l’étranger reste pourtant inachevé. Retour sur l’un des shojo les plus populaires des années 2000.

 

Lorsque deux filles portant le même prénom se rencontrent alors que tout les oppose, une histoire d’amitié atypique se forme alors que les deux vont devoir apprendre à vivre ensemble. Leur prénom ? Nana. La première, Nana Komatsu, est une fille gentille au bord de la naïveté au grand coeur d’artichaut. Elle tombe sans cesse amoureuse et peine à trouver sa voie dans la capitale japonaise lorsqu’elle y déménage pour rejoindre son copain. Nana Osaki, de son côté, est une chanteuse extravagante d’un groupe punk qui monte à Tokyo pour propulser la carrière de son groupe, quitte à mettre son amour de côté.

 

cm-nana-osaki

 

Ces personnalités opposées se contrastent tout au long du manga, mais n’empêchent pas une amitié de naître entre les deux filles alors que le destin semble tout faire pour les réunir. Elles déménagent toutes les deux à Tokyo le même jour en prenant le même train et une fois qu’elles apprennent qu’elles ont le même prénom, se retrouvent toutes les deux à visiter le même appartement numéroté 707 (Nana voulant dire 7 en japonais). Si les histoires d’amour des deux filles font pleurer les lecteurs pour des raisons différentes, leur relation d’amitié les fera sourire à chaque chapitre.

 

cm-nana-komatsu

 

Mangaka depuis 1986, Ai Yazawa connaît un premier succès avec Gokinjo Monogatari en 1995 puis simultanément en 2000 avec Paradise Kiss et Nana. Dans tous ses mangas, on retrouve ce même style graphique qui ne ressemble à aucun autre et marqué par des silhouettes filiformes, un réalisme certain dans les détails et un soin particulier apporté aux vêtements portés par les personnages. La mangaka avait en effet fait une école de mode et fait souvent référence à divers créateurs connus, Vivienne Westwood en tête.

 

cm-nana-anime

 

Alors que le manga récolte plusieurs prix, une adaptation en anime est faite par Madhouse, séduisant les fans et la critique. Malheureusement, la parution du manga ralentit dès 2008 et il est annoncé en 2009 que Ai Yazawa est victime d’une maladie grave, la forçant à être hospitalisée pendant des mois, mettant le manga en pause pour une durée indéterminée. Elle sort de l’hôpital un an plus tard, mais avec un état de santé toujours alarmant, l’empêchant de reprendre la suite du manga de façon sereine. Après 21 tomes, les fans du monde entier attendent toujours la fin de l’histoire. En espérant qu’on la connaitra un jour.

 

Nana, c’est avant tout une histoire d’amitié entre deux personnages humains et que tout oppose si ce n’est leur prénom. En réalité, beaucoup des problèmes de l’une se reflètent dans la vie de l’autre et cette relation fusionnelle est habilement mise en scène grâce au style unique de Ai Yazawa. Des deux Nana, de laquelle vous sentez-vous le plus proche ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux