Demain, vous mangerez de la viande… faite à partir de champignons

La production de viande in vitro consiste à créer de la viande sans utiliser de la chair animale. Créé en laboratoire, ce substitut a pour but, entre autres, d’éviter l’abattement excessif d’animaux. Dans cet objectif, Ecovative, une start-up américaine, a mis au point Mycoflex : un système qui utilise les racines de champignons pour potentiellement créer de la viande. 

 

Le mycélium pour produire de la viande sans abattoirs 

Le mycélium est l’ensemble des organes des champignons. Il se compose d’une multitude de filaments qui s’entremêlent et qui peuvent prendre la forme désirée. L’appareil végétatif permettrait alors aux tissus musculaires de se développer et de créer de la nourriture comparable un steak, par exemple. Grâce à ce système, la viande produite serait plus naturelle que celle créée actuellement en laboratoire.

Eben Bayer, cofondateur d’Ecovative a déclaré : « ce que fait le mycélium, c’est passer d’un organisme unicellulaire à une structure 3D dans l’espace. Nous avons fait pousser des cellules animales et elles se développent très bien ».

Champignons © CC0 Creative Commons

Mycoflex dans l’industrie

L’entreprise a développé la structure Mycoflex pour, à l’origine, créer des emballages grâce aux racines de champignons. D’ailleurs, de grandes marques, comme Ikea ou Dell, utilisent déjà ce système. Ces emballages naturels permettent ainsi de diminuer les produits à base de pétrole.

La vision de la start-up s’élargit de jour en jour. Le mycélium permettrait également de fabriquer des vêtements. En avril dernier, en collaboration avec la start-up Bolt Threads, cette structure a permis la création d’un sac, nommé « Mylo », dont la matière ressemble à du cuir.

Aujourd’hui, l’entreprise s’attaque à la nourriture. Pour Eben Bayer, l’avenir de Mycoflex est tout tracé et permettra de grandes avancées dans le domaine alimentaire.

Wine Shipper © mycobond

 


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux