“#Notinmyname” : des musulmans du monde entier s’unissent pour montrer que l’islam est synonyme de paix et d’amour

Des musulmans du monde entier ont désiré poser devant un objectif en tenant une pancarte #Notinmyname (« pas en mon nom »). La raison ? Les attentats qui ont sévi au coeur de Paris, prétendument au nom de l’islam. Les vrais pratiquants ont tenu à défendre leur foi avec ces écriteaux, et ainsi montrer que la « religion » des terroristes n’est en rien la leur. Avec cette phrase, les musulmans souhaitent insister sur le fait que leurs croyances sont pacifiques et n’ont jamais appelé à un quelconque massacre. SooCurious vous présente quelques-uns de ces clichés forts en émotions.

Burhan Mo Ghney, Etats-Unis

01-notinmyname

 

 

Yusuf Malakhov, Russie

02-notinmyname

 

 

Pedro Figueiredo, Portugal

03-notinmyname

 

 

Nurul Ismail, Indonésie

04-notinmyname

 

 

Patty Zhou

05-notinmyname

 

 

Zakhro Jiyanbekhova, Russie

06-notinmyname

 

 

Khalid, Thaïlande

07-notinmyname

 

 

Alex, Allemagne

08-notinmyname

 

 

Leila Barakat, Espagne

09-notinmyname

 

 

Francesca DiLauro, Italie

10-notinmyname

 

 

Hoseyin Sohrabi

11-notinmyname

 

 

Halla Hammoud, Danemark 12-notinmyname

 

 

Hichame Yessou, Italie 13-notinmyname

 

 

Ahmed Obaid 14-notinmyname

 

 

Dayane, Brésil 15-notinmyname

 

 

Debby Everblack, Allemagne 16-notinmyname

 

 

Autumn Polat, Etats-Unis 17-notinmyname

 

 

Stefano, Italie

18-notinmyname

 

 

Fatima Zaghloul 19-notinmyname

 

 

Sergio Da Bolzano 20-notinmyname

 

 

Saad Ali 21-notinmyname

 

 

Mamadee
22-notinmyname

 

 

Tokes 23-notinmyname

 

 

Samira Mahboub, Etats-Unis 24-notinmyname

 

 

Malak Khader 25-notinmyname

 

 

Ilyaz Rahima, Inde 26-notinmyname

 

 

Manuela, Italie

27-notinmyname

 

 

Miguel Oduber 28-notinmyname

 

 

Hajar El Kacemy 29-notinmyname

 

 

Wasim Dhorajvi 30-notinmyname

Toutes ces personnes sont admirables. Il est très triste de se dire que les personnes musulmanes ont pris cette initiative pour faire comprendre aux populations que leur foi n’était pas un danger pour les autres, mais il est important de se dire que la force des réseaux sociaux et du partage permettra d’éviter les amalgames. Toute la rédaction souhaite exprimer son soutien à ces personnes et félicite leur geste.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux