L’une des maladies les plus dangereuses, qui est également l’une des plus rares, a été repérée en Floride, selon des responsables de la santé publique. Ce virus, potentiellement mortel, inquiète gravement les autorités car il pourrait bien proliférer à travers la recrudescence de moustiques en lien avec le réchauffement climatique.

Un virus lié au moustique

Le virus dont il est question est celui de l’encéphalite équine de l’Est (EEE). Il s’est déclaré ces derniers jours en Floride, et se propage rapidement. Selon la chaîne américaine d’information CNN, il aurait déjà attaqué plusieurs poulets sentinelles. Ces animaux servent à prévenir des virus, car ce genre d’élevage permet d’effectuer régulièrement des tests sanguins sur eux. Malheureusement, ils ont permis de constater que le virus de l’encéphalomyélite équine de l’Est est en hausse.

À cause de cela, les autorités ont été obligées de déclarer que “le risque de transmission aux humains vient d’augmenter”. Pour le moment, cette maladie était relativement contrôlée, avec par exemple seulement 7 cas en moyenne chaque année aux États-Unis. Cela n’enlève, en revanche, rien de sa dangerosité : 30 % des personnes qui l’attrapent meurent. De plus, les personnes qui s’en sortent ne sont pas indemnes pour autant, présentant fréquemment des troubles neurologiques graves.

— mycteria / Shutterstock.com

Les autorités s’alarment

En ce qui concerne les symptômes, ils se développent relativement rapidement, avec une première période de quatre à 10 jours suivant la première piqûre de moustique. Les personnes souffrent alors de grosses fièvres, de frissons, de vomissements et de céphalées soudaines. Plus les jours passent, plus les symptômes sont susceptibles de devenir sévères. On parle alors de désorientation, de crises d’épilepsie ou encore de coma, comme le rapporte le site TVA Nouvelles.

Plus généralement, ce qui inquiète les autorités, c’est sa transmission à l’humain, qui provoque de graves conséquences, même physiques. En effet, le cerveau se gonfle rapidement, à cause d’une sévère infection qui est provoquée. Malheureusement, plusieurs espèces de moustiques sont capables de le transmettre à l’Homme.

Pour tenter d’endiguer cette maladie, les autorités recommandent aux gens de drainer l’eau stagnante autour de leur habitation. Également, dans les zones potentiellement touchées par des moustiques de ce type, il convient de mettre des vêtements couvrant la peau ou d’utiliser des moustiquaires pour protéger vos fenêtres. Ce virus se développait généralement dans les marécages, mais à mesure que le réchauffement climatique se produit et s’intensifie, le risque grandira, comme le rapportent nos confrères de Gizmodo

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
mescouilles@gmail.com Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
mescouilles@gmail.com
Invité
mescouilles@gmail.com

faites que l’enculé de trump soit piqué 150 000 fois