© Reporters Sans Frontières / Minecraft

Pour lutter contre la censure et défendre la liberté de la presse, Reporters sans frontières a réalisé une immense bibliothèque virtuelle dans le célèbre jeu vidéo Minecraft. Elle abrite des articles censurés dans leur pays d’origine. Un moyen ingénieux d’ouvrir l’esprit critique des jeunes générations.

Regrouper les articles censurés par les régimes autoritaires

Le 12 mars, date de la Journée mondiale contre la censure sur internet, Reporters sans frontières a dévoilé une immense bibliothèque virtuelle conçue dans le jeu vidéo Minecraft, le célèbre jeu de construction. Ce ne sont pas moins de trois mois de travail et plus de 12,5 millions de briques de pixels qui ont été nécessaires à la création de cette entreprise. Le but : lutter contre la censure en mettant en libre accès des articles censurés dans leur pays.

En effet, des articles de presse censurés dans des pays au régime autoritaire, comme l’Iran, le Mexique ou la Russie, y sont répertoriés, ainsi que le Classement mondial de la liberté de la presse de RSF et des rapports sur la situation de la liberté d’information dans 180 pays. On trouve par exemple des articles du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, assassiné en octobre 2018, de l’avocat vietnamien et militant des droits de l’homme Nguyen Van Dai, ou encore de la reporter russe Yulia Berezovskaia. Tous les articles prendront la forme de livres à consulter dans la bibliothèque, en anglais et dans leur langue d’origine. Si leur contenu apparaîtra en ligne, il ne pourra en revanche pas être téléchargé. 

« Dans beaucoup de pays, il n’y a pas de libre accès à l’information. Les sites internet sont bloqués, les journaux indépendants interdits et la presse est contrôlée par l’État. Les jeunes grandissent sans possibilité de se forger leur propre opinion. À travers Minecraft, le jeu vidéo le plus populaire du monde, nous leur donnons accès à une information indépendante », explique Christian Mihr, directeur de Reporters sans frontières Allemagne.

© Reporters Sans Frontières / Minecraft

Lutter contre la manipulation et la désinformation chez les jeunes

L’utilisation de Minecraft comme support n’est pas anodin, puisque ce dernier revendique plus de 145 millions de joueurs actifs chaque mois et touche les joueurs du monde entier. « Dans ces pays où les sites internet, les blogs et la presse libre sont strictement limités, Minecraft est encore accessible à tous« , confirme l’ONG.

« En raison de cette censure, beaucoup de jeunes grandissent dans des environnements où ils n’ont quasiment aucun accès à une presse indépendante. Sous l’impact des campagnes de désinformation de leur gouvernement, leurs opinions finissent par être complètement manipulées« , explique-t-elle dans son communiqué.

La « Bibliothèque libre » a été construite dans un style architectural néoclassique. Ce style, inspiré des canons architecturaux de la Rome et de la Grèce antiques, est souvent utilisé pour les édifices publics comme les musées, les galeries et les bibliothèques. L’accès à la bibliothèque se fera à l’adresse visit.uncensoredlibrary.com depuis le jeu Minecraft.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de