Mileva Maric est une physicienne qui a contribué fortement à la révolution de la science. C’était la femme d’Albert Einstein, le brillant scientifique et physicien du XXe siècle. En revanche, Mileva a complètement été oubliée par les manuels de science. Aujourd’hui, elle aurait fêté son 142e anniversaire.

C’est la première femme à avoir contribué à l’évolution scientifique. D’ailleurs, elle a aidé son mari sur de nombreux travaux. On retrouve des preuves de cette collaboration dans divers livres. Toutefois, son dur labeur n’a pas été reconnu par le grand public. Depuis 1896, elle avait aidé Einstein à mener eu mieux ses recherches, et cela, jusqu’à leur séparation en 1914.

C’étaient deux personnes unies par la passion de la science et de la physique. Albert Einstein et Mileva Maric Einstein ont donc tous deux suivi des études de physique et mathématiques, et sont devenus inséparables. Ils s’écrivaient à longueur de temps et même durant les vacances scolaires. Mileva a gardé quelques-unes de ses lettres dont certaines ont été exposées plus tard. Ensemble, ils sont devenus de grands scientifiques. Mileva, de son côté, n’a pas été très reconnue de tous, car elle était une femme.

Qui était Mileva Maric ?

Mileva Ajnstajn-Maric est née le 19 décembre 1875 à Titel en Serbie. Elle est d’origine hongroise car autrefois, Titel se situait dans la province de l’Autriche-Hongrie. Issue d’une famille aisée, de religion orthodoxe, elle est l’aînée de trois enfants dont le père est un ancien soldat. Peu après la naissance de Mileva, son père a obtenu un poste au tribunal de Ruma puis d’Agram (Zagreb), en Croatie.

En 1886, elle intègre le lycée pour filles à Novi Sad, et y a étudié pendant deux ans. En 1888, elle est transférée au lycée de Mitrovica, près de Ruma. Une école équipée de laboratoires de chimie et de physique. C’est à cette époque que Mileva a trouvé son intérêt pour la physique et les mathématiques.

Son parcours scolaire

En 1890, Mileva obtient son diplôme avec une note excellente en mathématiques et physique. Elle a ensuite décidé de continuer ses études à l’école d’Agram où elle était privilégiée. En effet, elle a pu assister aux cours de physique qui, à l’époque, étaient réservés aux garçons. Durant l’été 1896, elle quitte son pays pour faire des études de médecine à l’université de Zurich. Peu de temps après son arrivée à Zurich, elle reprend ses études en mathématiques et physique à l’École polytechnique fédérale de Zurich ou l’EPFZ, l’un des instituts germanophones de l’époque à délivrer des diplômes aux femmes. Mileva était, d’ailleurs, la seule femme de sa classe.

La rencontre de Mileva Maric et Albert Einstein

C’est durant un cours de physique à l’EPFZ que le chemin de Mileva Maric et d’Albert Einstein s’est croisé. Malheureusement, en 1897, elle quitte l’EPFZ pour étudier la mécanique analytique ainsi que la théorie des nombres en Allemagne, à Heidelberg. Durant ce temps, elle a toujours gardé contact avec Einstein. Lors de son retour à Zurich, elle a commencé une intense collaboration avec Albert Einstein et d’autres camarades de classe, Marcel Grossmann et Michele Besso.

Ehepaar Einstein in Prag

Leur vie à deux

En 1901, Mileva quitte l’école polytechnique sans obtenir de diplôme. Elle n’a donc pas pu passer son doctorat. Enceinte de son premier enfant, elle donne naissance à sa fille Lieserl en Serbie en 1902. Aucune information fiable n’a été retrouvée sur l’enfant ; certains affirment qu’elle aurait été adoptée et d’autres qu’elle est décédée bien jeune. Le 6 janvier 1905, Mileva et Albert décident de se marier malgré le refus des parents d’Einstein. Le mariage s’est passé à Berne, en présence de deux témoins. De cette union sont nés deux enfants : Hans Albert, le 14 mai 1904, et Eduard Tete, le 28 juillet 1910.

Le couple se sépare entre 1913 et 1914. Mileva reste à Zurich avec ses deux enfants, tandis qu’Albert a été transféré à Berlin. Vers 1919, ils sont officiellement séparés, un divorce est prononcé par le juge. Albert décide que l’argent d’un éventuel prix Nobel sera intégralement versé à Mileva Maric. En 1921, Albert Einstein a reçu le prix Nobel de physique et a été utilisé pour traiter la schizophrénie de leur fils, Eduard.

© Zoltan Csala / Wikimedia Commons

Ses œuvres

Mileva Maric est décédée le 4 août 1948 à Zurich à l’âge de 72 ans. Il est difficile de prouver qu’elle a contribué au succès mondial d’Albert Einstein. Les lettres qu’ils s’écrivaient étaient purement scientifiques et reposaient sur les travaux effectués par Albert Einstein. Mileva Maric n’a pas pu correctement conserver tous les documents, ce qui rend la conquête de la vérité un peu difficile. En 2019, la physicienne et écrivaine Gabriella Greison a demandé à l’ETH Zurich de décerner un diplôme à titre posthume à Mileva Maric, qui a été refusé.

Pour aller plus loin, découvrez également 10 femmes oubliées par les manuels scolaires qui ont pourtant révolutionné la science.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments