Meta

Un groupe de personnes a porté plainte contre Meta, la maison mère de Facebook, pour avoir collecté des données médicales via le réseau social. Cette affaire risque de ternir l’image de la société, qui est soupçonnée de collecter les données personnelles des utilisateurs depuis plusieurs années.

D’après une enquête menée par The Markup, 33 établissements hospitaliers aux États-Unis, dont l’UCSF Medical Center et la Dignity Health Medical Foundation, auraient utilisé l’outil de suivi Meta Pixel sur leurs sites pour diffuser des publicités ciblées. L’outil recueillerait des informations comme l’état de santé général des patients, leurs rendez-vous, leurs allergies et leurs traitements.

Une patiente témoigne que ses données médicales ont été collectées à son insu, car elle a reçu des publicités en rapport avec ses problèmes de cœur et de genou. De son côté, Meta assure qu’il exige que les hôpitaux doivent d’abord demander l’autorisation des patients avant de partager leurs données avant de les envoyer à Facebook.

Comme le partage de données de santé sans le consentement du patient est prohibé par la loi fédérale sur la portabilité et la responsabilité de l’assurance maladie, Meta serait dans l’obligation de donner lieu à des dommages et intérêts aux patients concernés si cette plainte arrivait à son terme.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments