Image d’illustration — Jacob Lund / Shutterstock.com

Derrière les vidéos volontairement provocantes qui circulent sur les réseaux sociaux, dans lesquelles un jeune homme explique que l’on peut devenir très facilement riche comme lui, se cache Melius, une société de « marketing relationnel » qui fait souscrire des abonnements payants à ceux qui seraient tentés par l’argent facile. Des personnes, après avoir souscrit à ces abonnements, se sont retrouvées isolées dans une situation financière extrêmement difficile.

« Je pense la question elle est vite répondue » : peut-être avez-vous vu circuler ces vidéos sur les réseaux sociaux. Un jeune homme en costard, coupe de champagne à la main, pose devant une grosse voiture de luxe, et explique, sur un ton méprisant, comment faire de l’argent facile. « Est-ce que tu préfères, faire pitié et prendre le bus tous les jours… ou commencer très rapidement à faire de l’argent avec moi grâce à ton téléphone, et pouvoir acquérir ce genre de véhicule haut de gamme  ? Moi je pense la question elle est vite répondue. » C’est dans ce genre de vidéo que Jean-Pierre Fanguin fait étalage de sa richesse prétendument facile.

Le Parisien a mené l’enquête pour savoir ce qui se cache derrière cette apparente facilité. Ils ont pris contact avec JP, comme il se fait appeler, qui les a renvoyés vers un contact. Ce commercial, via Zoom, vous promet d’entrer dans le club des « 5 % de la population qui détient 95 % des richesses mondiales ». Hamza, le commercial, explique que l’on peut facilement gagner un million d’euros. Pour cela, 2 options s’offrent : apprendre à trader grâce à des applications mobiles, sur les conseils de Melius ; ou bien devenir recruteur et toucher une commission à chaque nouvelle recrue. Mais pour apprendre à trader, il faut d’abord payer : en plus d’un abonnement mensuel à 87 € par mois, on achète un « pack de formation » qui va de 175 €, le « pack de la déche », selon Hamza le commercial, à la formule « Gold » à 888 €, qui nous fera « décoller comme une fusée ».

Très vite, apparait la notion de « marketing relationnel », ou MLM, qui est un système de réseau pyramidal dans lequel un recruteur essaye de recruter des personnes, qui à leur tour vont devenir recruteurs. Certains jeunes, en particulier étudiants, ont cédé aux sirènes de l’argent facile et se sont mis en difficulté financière. Plus inquiétant encore, selon Claire Castanet, directrice des relations avec les épargnants de l’Autorité des marchés financiers (AMF), c’est la désociabilisation que ces jeunes connaissent depuis qu’ils sont devenus recruteurs. « On lui indique de ne pas parler de ce qu’il fait et petit à petit de ne surtout pas croire les conseils prodigués par ses proches », explique-t-elle au Parisien. Ainsi, des étudiants se sont retrouvés surendettés et n’ont jamais reçu d’argent, contrairement à ce qui leur était promis, pourtant en suivant à la lettre les recommandations de Melius.

Dans une interview à 20 Minutes, Jean-Pierre Fanguin affirme simplement avoir « entendu parler » de Melius, mais qu’il ne veut pas en dire plus sur son « business ».

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
de simple bon sens ! Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
de simple bon sens !
Invité
de simple bon sens !

C’est ce que j’appelle du « merde-keting » où l’art de vendre de la m….. avec les « méthodes » du marketing !