Il existe un trouble de l’alimentation peu abordé et qui touche pourtant de nombreuses personnes. Il s’agit du « food concocting » qui se définit comme le fait de « combiner différents types d’aliments que l’on serait gêné ou honteux de manger en présence d’autres personnes ».

Une pulsion alimentaire incontrôlable

Le sujet a été étudié par des chercheurs et publié dans NCBI le 19 décembre 2012. Parmi les combinaisons insolites d’aliments observées par le chercheur Boggiano et ses collègues, on trouve : de la pizza avec de la compote de pommes, du steak avec du beurre d’arachide, de la banane mangée avec du ketchup ou du beurre d’arachide et enveloppée dans du cheddar, du salami mangé avec du Nutella, du sucre sur des œufs brouillés, du jambon et du fromage mangés avec du sirop…

Boggiano et ses collègues ont examiné les caractéristiques du « food concocting » auprès d’étudiants d’université et de patients d’un centre de traitement des troubles de l’alimentation. Ils ont constaté que près de 25 % des sujets avaient inventé des mélanges alimentaires insolites. Ces personnes étaient généralement atteintes d’hyperphagie boulimique, c’est-à-dire qu’elles consomment de grandes quantités d’aliments en un court laps de temps. Elles se sentent incapables de contrôler cette compulsion alimentaire.

Le « food concocting » résulte d’une insuffisance ou d’une restriction alimentaire

Les résultats de l’étude correspondent aux rumeurs de food concocting constaté chez les personnes souffrant de famine ou suivant des régimes, restreignant ainsi volontairement leur apport calorique. Les chercheurs ont également établi que ce trouble alimentaire était motivé par diverses émotions négatives comme la dépression, l’anxiété, la panique, la peur et la culpabilité. Or, une fois que les sujets ont satisfait leur compulsion, ils se sentent généralement encore plus déprimés, coupables et ressentent du dégoût.

Comme le food concocting est une réponse à une insuffisance ou une restriction alimentaire, les sujets qui adoptent ce comportement mélangent généralement des aliments riches en calories et en matières grasses comme les aliments sucrés, le fromage, le beurre de cacahuète, les farines raffinées et le chocolat.

Les chercheurs recommandent de consulter un nutritionniste si vous, ou l’un de vos proches, adoptez un tel comportement. C’est peut-être le signe que vous ne mangez pas assez ou que vous mangez mal. Dans les deux cas, un expert vous sera d’une grande aide.

Jason Patrick Ross / Shutterstock.com

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Hannibal42 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Hannibal42
Invité
Hannibal42

Ca devient vraiment n’importe quoi, du coup le fois gras poêlé ou le roquefort enrobés de chocolat qui sont des créations culinaires faîtes par de grands chefs devraient être considérées comme déviantes ? Ainsi que toute la gastronomie anglaise et la créativité en générale ? Une interview de Cymes sur… Lire la suite »