Plus écologique et moins cher, ce matériau conçu par des Français est aussi solide que le ciment

Alors que la nécessité de trouver de nouveaux matériaux plus écologiques se fait de plus en plus pressante, une entreprise française a mis au point un ciment révolutionnaire. Moins cher, plus facile à concevoir, mais surtout, écologique, il devrait prochainement chambouler le domaine de la construction. SooCurious vous présente cette invention novatrice.

Le ciment est l’un des matériaux les plus utilisés aujourd’hui dans le domaine du bâtiment puisqu’on en coule environ 100 tonnes chaque seconde dans le monde. Sauf que l’élaboration de ce matériau nécessite de grandes quantités de sable dit « noble », c’est-à-dire provenant de rivières, de carrières ou de plages. A titre d’exemple, l’édification d’une maison implique l’usage de 200 tonnes de sable et celle d’une route en consomme 30 000 tonnes.

HP2A-4

Egalement, le ciment actuellement produit pose un autre problème majeur : son empreinte écologique extrêmement lourde. Ainsi, produire une tonne du matériau, dont l’élaboration se fait notamment par la cuisson de calcaire à 1300 °C, rejette environ une tonne de CO2 dans l’atmosphère.

Dès lors, consciente des limites évidentes du ciment aujourd’hui utilisé, une entreprise vendéenne, nommée Argilus et déjà largement actrice du secteur de l’éco-construction, a conçu une alternative au matériau : le HP2A, pour High Performances Activation Alcaline. Celui-ci, qui se produit en utilisant de l’argile et du sable, n’a pas besoin d’être cuit, ce qui réduit considérablement la quantité de CO2 que rejette son élaboration (environ 50 kg par tonne). En outre, le HP2A offre une autre caractéristique écologique non négligeable : il est recyclable et peut être réutilisé jusqu’à 40 ans après sa première utilisation pour servir de liant à la fabrication de béton.

HP2A-3

Bien que les concepteurs du nouveau ciment n’ait pas révélé la composition exacte de leur invention, par ailleurs déjà brevetée à l’échelle mondiale, ceux-ci ont indiqué qu’elle était fabriquée « essentiellement à base d’argile à laquelle on ajoute une série de molécules issues de matières premières que l’on trouve partout et à moindre coût ».

Parmi ces composants, on retrouve notamment « des agrégats minéraux de type sable de roche ou sable du désert », ce qui constitue là un autre atout de poids, permettant d’utiliser du sable moins onéreux et disponible en très grande quantité sans que cela n’impacte les plages du monde entier.

HP2A-2

Enfin, le HP2A offre une souplesse plus importante que le ciment classique, mais pour une résistance tout aussi grande, ce qui devrait permettre différentes applications, comme la construction de trottoirs ou de bancs publics.

Produit à partir de 2017, le matériau plus écologique, moins onéreux et plus pratique que du ciment classique, a d’ores et déjà séduit quelques multinationales, comme Total, Michelin ou Airbus, qui ont décidé de soutenir son développement.

HP2A-1

Cette invention offre une alternative efficace au ciment et permet surtout de préserver l’environnement, ce qui parait particulièrement opportun actuellement, alors que les constructions sont pensées pour être plus durables et écologiques. Si les matériaux révolutionnaires vous passionnent, découvrez également la microlattice, qui permet de concevoir des appareils plus légers et résistants.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux