Alors que les hôpitaux italiens font face à une pénurie de matériel, une entreprise italienne s’emploie à transformer des masques de plongée standard en respirateurs via l’ajout d’un raccord imprimé en 3D.

« Nous n’avions plus qu’à imprimer en 3D les raccords nécessaires entre le masque et les tubes d’hôpital standard »

Fabriquer un masque respiratoire d’urgence en réadaptant un masque de snorkeling déjà dans le commerce. À l’origine de cette initiative innovante, on retrouve Renato Favero, ancien médecin chef d’un hôpital de la province de Brescia, durement frappée par l’épidémie de coronavirus. Celui-ci a contacté l’entreprise italienne Isinnova, afin de lui soumettre le concept, qui a rapidement séduit ses dirigeants : imprimer des raccords en 3D afin que le masque de plongée s’adapte aux tubes des machines installées dans les hôpitaux.

Alessandro Romaioli, l’un des ingénieurs travaillant pour le compte de la société Isinnova, revient sur le déroulement des évènements : « Après avoir reçu la proposition du docteur, nous avons analysé les possibilités et conclu que le masque Easybreath de Decathlon était le mieux adapté. Decathlon nous a répondu qu’ils en avaient des dizaines de milliers en stock. Nous n’avions plus qu’à imprimer en 3D les raccords nécessaires entre le masque et les tubes d’hôpital standard. »

© Isinnova / Youtube

L’entreprise Isinnova doit faire face à une forte demande

Une fois l’étape de validation du prototype passée, la protection civile de la ville de Brescia a effectué une commande de 500 masques Decathlon, pour lesquels Isinnova s’engage à fournir les raccords imprimés en 3D gratuitement. La société italienne précisant toutefois qu’il s’agit d’un système modifié artisanalement afin de parer à des situations d’urgence (les patients souhaitant en bénéficier doivent préalablement signer une décharge), et qu’il convient, dans la mesure du possible, de privilégier des produits certifiés.

À l’heure actuelle, les employés d’Isinnova sont à pied d’œuvre afin de faire face à la forte demande que rencontrent ces masques respiratoires « artisanaux », qui pourraient permettre de sauver de nombreuses vies de l’autre côté des Alpes. Selon son fondateur, la société, qui fournit des valves imprimées en 3D à de nombreux hôpitaux du pays, n’avait jamais été soumise à de tels rythmes de travail et une telle pression, mais est ravie de pouvoir aider en cette période particulièrement sombre.

Bien que la situation reste dramatique en Italie, où la barre des 6 000 morts a récemment été franchie, le pays a enregistré dans le même temps une seconde baisse consécutive du nombre de décès et de cas positifs, laissant entrevoir « une lumière au bout du tunnel » pour les autorités sanitaires.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
19guy51 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
19guy51
Membre
19guy51

Ces masques remplacent efficacement les lunettes de protection et les masques chirurgicaux.
Il suffit de filtrer l’entrée d’air.