Retour sur Marvel AR, l’application de réalité augmentée qui donnait vie à vos héros préférés

La réalité augmentée a fait sa grande apparition dans les jeux vidéo il y a de cela quelques années déjà. Avec cette nouvelle technologie offrant plus d’interactivité entre l’œuvre et son propriétaire, de nombreuses sociétés de tous horizons ont vu une opportunité en or d’apporter une toute nouvelle expérience à leurs utilisateurs et en même temps, de se faire une bonne publicité. C’est le cas de la Maison des Idées qui a lancé ses propres applications, Marvel AR et infinite, offrant tout un tas de bonus à ses lecteurs. Lumière sur cet outil surprenant et amusant.

C’est lors du South by Southwest ou SxSW, un festival texan mettant en valeur les médias interactifs, que Marvel a annoncé en 2012 la sortie de son nouveau projet, Marvel ReEvolution, basé sur deux outils spécialement créés pour améliorer l’expérience de ses lecteurs : Marvel AR et Marvel Infinite Comics. Le principe était simple : à l’aide d’une tablette ou d’un smartphone, l’utilisateur pouvait faire interagir un objet bien réel, un comic book en l’occurrence, et toute une création virtuelle. Pour faire parler de sa nouvelle application, la Maison des Idées en a rendu l’utilisation possible pour la première fois sur le premier opus de la collection Avengers vs. X-Men, sorti en avril 2012 dans les comic stores américains.

marvel-ar-xmen-avengersDisponible sur OS et Android, Marvel AR permettait de plonger au cœur de l’action en ayant accès à toutes sortes de bonus tels que des vidéos, des biographies ou des commentaires laissés par les auteurs et illustrateurs. Le procédé apportait donc de nombreux contenus supplémentaires et permettait à qui le souhaitait de se plonger au cœur de l’univers de la Maison des Idées.

En ligne, sur le site officiel de la société, les vidéos créées pour l’occasion étaient aussi mises à disposition des personnes n’ayant pas les dispositifs nécessaires à l’utilisation de l’application. C’est ainsi que tous les passionnés ont pu découvrir le trailer de la Secret War avant la parution de l’opus.

En utilisant la réalité augmentée, nouvelle à l’époque, Marvel devenait l’un des premiers de l’industrie à moderniser ses œuvres de la sorte. La maison d’édition prit soin d’utiliser la technologie au maximum, offrant jusqu’à 8 bonus par comic book et promettant même la réédition d’anciennes œuvres, sur le même principe. De cette manière, Marvel s’assurait l’écoulement de ses productions papier, souvent délaissées au profit de leurs versions numériques. La parfaite combinaison entre le support physique et virtuel permettait de lier la nouveauté à la tradition sans que cela ne vienne perturber la bonne évolution de la société.

Un coup tactique donc, de communication aussi mais surtout artistique. De fait, la réalité augmentée appliquée aux comics avait été pensée pour élargir les possibilités créatives des dessinateurs et scénaristes. L’envie d’offrir une meilleur expérience au lecteur menait aussi le projet mais la soif de mettre en valeur les œuvres en était la base. De fait, les histoires labellisées « infinite » permettaient aussi de faire des zooms sur certaines cases, de profiter plus encore des évènements en mettant en valeur certains instants, mouvements et déclarations des héros.

marvel-app
Malheureusement, Marvel AR n’aura pas duré et dans un communiqué publié sur son site, la société a annoncé la fin de l’expérience. Les vidéos sont toujours en ligne, certes, mais leur outil a disparu parmi les créations oubliées de la Maison des Idées. Une initiative tout de même à saluer tant elle a ouvert le champ des possibilités aux maisons d’édition et aux lecteurs, impatients de voir ce que leur réserve l’industrie du comic book dans les prochaines années.

marvel-ar

 

Marvel a souvent marqué les esprits en proposant des histoires fascinantes et des expériences nouvelles à ses adeptes. Avec des applications de réalité augmentée, la société a su attirer le regard des amateurs de comics et des néophytes sur les œuvres qu’elle proposait, tout en protégeant ses productions papier. Si, aujourd’hui, la réalité augmentée a été détrônée au profit d’autres technologies, l’implication de la maison d’édition nous promet, pour l’avenir, de belles innovations. A quand la Civil War en réalité virtuelle ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux