Nous sommes en 2018 et les femmes sont toujours sous-représentées dans nos manuels scolaires !

Ils sont dans les cartables de millions d’élèves de la 6e à la Terminale mais ils souffrent encore de soucis en termes de parité. Les manuels scolaires sont dans le viseur d’une étude publiée par un organisme francilien pour l’égalité entre les femmes et les hommes. La copie serait donc à revoir pour ces manuels où les femmes sont encore sous-représentées.

 

UNE FORME DE SEXISME MÉCONNUE ?

La place des femmes dans les manuels scolaires est un sujet qui préoccupe le Centre Hubertine-Auclert depuis plusieurs années. Cet organisme pour l’égalité entre les femmes et les hommes a commencé en 2011 un cycle d’enquêtes sur les représentations sexuées et sexistes dans les ouvrages qu’utilisent les écoliers durant toute leur scolarité.

La cinquième et dernière de ces études, baptisée « Quelle place pour l’égalité femmes hommes dans les manuels d’enseignement moral et civique ? », a été présentée le 16 janvier et ses résultats dévoilent un aspect méconnu de ces ouvrages.

LES FEMMES PEU REPRÉSENTÉES DANS LES MANUELS SCOLAIRES ?

Sur les 8 045 occurrences recensées dans 25 manuels de niveaux scolaires allant de la 6ème au lycée, seulement 14,6 % d’entre elles étaient féminines. A titre de comparaison, les occurrences masculines représentent 57 % et les indéterminés (c’est-à-dire les « expressions et groupes mixtes, les épicènes, les expressions bisexuées ») 28,4 %. En excluant les occurrences indéterminées, la différence entre les hommes et les femmes est encore plus marquée. Les hommes sont présents dans 68,2 % des énoncés pour seulement 31,8 % de références féminines.

En plus de la sous-représentation des femmes dans les manuels scolaires, ces dernières se trouvent dans une « sphère d’action » encore limitée. Les personnages féminins sont à 39,1 % au cœur d’une situation domestique alors qu’elles ne sont présentées qu’à 19,1 % dans une sphère professionnelle. Les femmes « expertes », groupe réunissant les artistes, les chercheurs les politiques et autres, sont elles aussi peu présentes avec seulement 20,4 % de représentation dans les livres de cours.

 

CERTAINES CAUSES DAVANTAGE MISES EN AVANT

Les femmes sont moins présentes que les hommes dans les manuels scolaires, mais il y a également du positif qui ressort de ces ouvrages. Les manuels d’enseignement moral et civique présentent de manière « satisfaisante » selon l’étude plusieurs combats majeurs de la société comme les inégalités femmes/hommes, les discriminations fondées sur le sexe ou encore la conquête (et l’exercice) des droits des femmes.

Le Centre Hubertine-Auclert salue cette initiative, même si elle regrette que les femmes ne soient pas encore des citoyennes représentées à part égale avec les hommes. « Si l’un des objectifs de cette nouvelle matière est de valoriser l’engagement citoyen des élèves et de les faire réfléchir à leur futur rôle dans la société, il est en revanche problématique de ne pas mettre en pratique une représentation paritaire des femmes et des hommes dans la sphère politique et de représenter une sphère professionnelle majoritairement masculine ».


Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté, doit commencer par leur garantir l’existence

— Léon Blum