— pixinoo / Shutterstock.com

La mort de George Floyd a déclenché un mouvement historique de protestation contre les violences policières et le racisme systémique se propageant actuellement dans le monde entier. Ces différentes applications gratuites ont été spécialement créées afin d’empêcher les systèmes de reconnaissance faciale d’identifier les manifestants.

Une répression et une surveillance sans précédent

Depuis le début des protestations massives consécutives à la mort de George Floyd, homme noir mort durant son interpellation par des policiers blancs, les manifestants sont confrontés à une répression et à une surveillance sans précédent, en particulier aux États-Unis. Il y a quelques jours, le ministère de la Justice a notamment chargé la Drug Enforcement Administration, agence fédérale luttant contre le trafic de stupéfiants, de surveiller étroitement les civils participant à ces rassemblements. Faisant partie des agences gouvernementales les plus avancées sur le plan technologique, celle-ci s’appuie largement sur les logiciels de reconnaissance faciale.

Afin de préserver l’anonymat des manifestants, différents développeurs se sont empressés de créer des applications et des outils leur permettant de supprimer les métadonnées de leurs photos, et de flouter les visages. Parmi elles, l’application créée par Everest Pipkin, qui permet également de masquer complètement les visages afin d’empêcher les systèmes de reconnaissance faciale de contourner le floutage et présentant par ailleurs l’avantage, une fois téléchargée sur le smartphone de l’utilisateur, d’être utilisable hors-ligne (elle ne télécharge ni ne stocke aucune donnée).

« 2020 est une assez bonne année pour se couvrir le visage »

Sam Loeschen a développé l’application Censr, basée sur le principe de la réalité augmentée, qui masque et pixelise les photos en temps réel. Actuellement proposée en version bêta et compatible avec l’iPhone XR et modèles ultérieurs, celle-ci supprime également les métadonnées, ce qui rend plus difficile l’identification de la source ainsi que de l’endroit où la photo a été prise.

Tandis que Noah Conk a créé un raccourci pour iPhone s’appuyant sur le système de reconnaissance faciale d’Amazon afin de brouiller automatiquement tous les visages qu’il détecte. Il est toutefois probable que le logiciel de reconnaissance d’Amazon conserve des sauvegardes des fichiers originaux, ce qui sous-entend que les photos qu’il traite pourraient théoriquement être exploitées par les agences gouvernementales si celles-ci étaient habilitées à perquisitionner ses bases de données.

Disponible sur Android et iOS, l’application de messagerie entièrement cryptée Signal, qui a connu une augmentation exponentielle de sa base d’utilisateurs depuis le début des manifestations, propose désormais sa propre fonction de floutage des photos. Selon Moxie Marlinspike, sa fondatrice, cette fonctionnalité vise à « soutenir les personnes descendant dans la rue », aussi bien aux États-Unis que dans le reste du monde, qui bravent dans de nombreux cas les mesures de distanciation sociale mises en place par les gouvernements afin de ralentir la propagation de la pandémie de coronavirus. « 2020 est une assez bonne année pour se couvrir le visage », a-t-elle notamment déclaré.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Florian Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Florian
Membre
Florian

on dirait un logiciel de tracking, ou je me trompe ?

si c’est le cas ça serait très intéressant de l’exploité pour d’autres utilisations

(sans rapport mais je tenais a le dire)