insectes
― nicemyphoto / Shutterstock.com

Plus de 2 000 espèces d’insectes sont consommées par l’Homme. Appelée entomophagie, la consommation d’insectes est très répandue en Afrique, en Asie, en Océanie et en Amérique du Sud. Selon les scientifiques, cette pratique aurait des effets positifs sur la santé et l’environnement.

Une excellente source de protéines

Des recherches publiées dans la revue Biotechnological Advances démontrent que les insectes sont particulièrement riches en protéines. Leur teneur en protéines est notamment de 40 % à 75 % de leur poids sec total. En comparaison, la teneur en protéines du thon est de 30 % de son poids sec tandis que celle de la poitrine de poulet est de 21 %.

En outre, les chercheurs indiquent que les protéines provenant des insectes ont une forte concentration d’acides aminés essentiels (46 % à 96 %) et un taux élevé de digestibilité (77 % à 98 %). Ainsi, les insectes pourraient constituer une meilleure source de protéines que les aliments connus pour être riches en protéines que nous mangeons habituellement.

Le Dr Birgit Rumpold, associée de recherche au Département d’éducation pour une nutrition durable et des sciences alimentaires à l’Université technique de Berlin, souligne que la consommation de certains insectes est plus avantageuse que d’autres. Elle recommande en l’occurrence la consommation « d’un insecte qui peut être élevé de manière durable sur des déchets organiques non utilisés ; qui est résistant aux maladies, à la température et à d’autres stress ; qui est facile à élever, à récolter, à transformer et à stocker ; qui est nutritif ; et ayant bon goût ».

plat insectes
― Charoen Krung Photography / Shutterstock.com

Une meilleure option pour préserver l’environnement

D’autres recherches démontrent que l’élevage d’insectes est plus respectueux de l’environnement que celui des animaux d’élevage traditionnels. Cela nécessite notamment une plus petite surface agricole, soit moins de nourriture, et une plus petite quantité d’eau.

D’après l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, il faut seulement 2 kilogrammes d’aliments et 13 litres d’eau pour produire 1 kilogramme d’insectes. En revanche, il faut compter pas moins de 8 kg d’aliments et 13 500 litres d’eau pour produire une augmentation de 1 kilogramme de la masse corporelle des bovins.

Et vous, êtes-vous prêt à consommer des insectes ? Pour aller plus loin, découvrez 10 espèces d’insectes à l’apparence fascinante.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
rustinette
rustinette
2 mois

En France il n’y a quasi plus d’insectes dans la nature, voyez votre pare prise l’été plus besoin de la nettoyer tous les jours malheureusement, les oiseaux insectivore disparaissent car plus de nourriture pour eux, ok pour des élevages mais ils ne seront plus naturel, donc encore de la bouffe… Lire la suite »