Le Maki Catta, cet étonnant lémurien qui est devenu l’emblème de Madagascar

Le Maki Catta, cet étonnant lémurien qui est devenu l’emblème de Madagascar

Les lémuriens à queue annelée sont les plus faciles à reconnaître de toutes les espèces de lémuriens. Ils sont en effet les seuls à avoir une longue queue rayée noire et blanche toute touffue. Passant plus de temps dans les espaces ouverts que les autres lémuriens de Madagascar, les Makis Catta sont également très sociables et les groupes vont profiter du soleil matinal ensemble, assis les jambes croisées dans une position de yoga. L’animal fait partie des animaux endémiques du pays, et est malheureusement classé dans la liste rouge de l’UICN.

Le lémur catta, ou Maki Catta, ou encore Maki mococo, est un grand primate de strepsirrhine et le lémurien le plus reconnu en raison de sa longue queue annelée noire et blanche. Il appartient au groupe des Lemuridae, l’une des cinq familles de lémuriens, et est le seul membre du genre Lemur. Comme tous les lémuriens, il est endémique à l’île de Madagascar. Connu localement en malgache comme le Maki ou Hira, il vit dans les galeries forestières des régions méridionales de l’île. L’animal est omnivore et il est le plus terrestre des lémuriens existants. Il est diurne, étant actif exclusivement pendant la journée.

Wikimedia / Chris Gin

Le lémur catta est très social et vit en groupes de 30 individus au maximum. C’est aussi un groupe à femelle dominante, un trait commun chez les lémuriens. Pour rester au chaud et réaffirmer les liens sociaux, les groupes se serrent les coudes. Comme d’autres lémuriens, cette espèce dépend fortement de son odorat et marque son territoire de glandes odorantes. Les mâles ont un comportement unique de marquage des odeurs appelé marquage des éperons et participent à des combats de puanteur en imprégnant leur queue de leur odeur et en la plaçant contre leurs adversaires.

LES MAKIS SONT RÉPUTÉS POUR LEUR CHANT, LEUR DANSE ET LEUR STYLE DE VIE MONOGAME

Le Hira est aussi l’un des primates les plus vocaux au monde ; il utilise de nombreuses vocalisations, notamment pour la cohésion de groupe, mais aussi pour les appels d’alarme. Des expériences ont montré que le lémur catta, malgré l’absence d’un gros cerveau, peut organiser des séquences, comprendre des opérations arithmétiques de base et sélectionner par préférence des outils basés sur des qualités fonctionnelles.

Wikipedia / Alex Dunkel

Bien qu’il se reproduise facilement en captivité, le lémur catta figure sur la liste rouge de l’UICN en raison de la destruction de son habitat et de la chasse à la viande de brousse et au commerce d’animaux exotiques. En raison de tous ces catastrophes et pillages, les lémuriens à queue annelée ont pratiquement disparu de nombreuses forêts de l’île. Selon des études récentes sur le sujet, une diminution de 95 % du nombre de Maki Catta a été observée depuis l’an 2000. Ce chiffre est très inquiétant, car la protection locale de l’animal et de son habitat est loin d’évoluer.

 

Les caractéristiques du Maki Catta

Un lémurien adulte peut atteindre une longueur comprise entre 39 et 46 centimètres et peser entre 2,3 et 3,5 kilogrammes. Les femelles ont deux paires de glandes mammaires, mais une seule est fonctionnelle.

Pixabay / onkelramirez1

LES MAKIS SONT DES ANIMAUX FACILES A ÉTUDIER, CAR ILS SONT TRÈS DOCILES ET A L’AISE AVEC LES HUMAINS

La particularité du Maki est bien sûr sa longue queue touffue a un motif de bande transversale colorée alternativement en noir et blanc, avec entre treize à quinze bandes de chaque couleur, et qui se termine toujours par une pointe noire. La queue est plus longue que le corps, atteignant jusqu’à 64 centimètres de longueur. Les lémuriens à queue annelée mangent surtout des fruits et des feuilles. Parfois, ils se nourrissent également de l’écorce, de la terre, des petits insectes et des toiles d’araignées.

Les lémuriens à queue annelée contribuent à l’écosystème en répandant des graines dans leurs excréments. Avec les autres espèces de lémuriens, ils sont responsables de la mise en place de plusieurs réserves fauniques. Ces réserves aident à préserver l’environnement et toutes les autres espèces végétales et animales de la région.

MaxPixel

L’aspect culturel du Hira de Madagascar

Étant le primate endémique le plus reconnu sur l’île de Madagascar, il a été choisi comme symbole pour les parcs nationaux du pays. La marque Maki, qui a commencé par vendre des T-shirts à Madagascar, et qui vend désormais des vêtements dans les îles de l’océan Indien, porte le nom de ce lémurien en raison de sa popularité. La première mention du lémur Catta dans la littérature occidentale remonte à 1625 lorsque le voyageur anglais et écrivain Samuel Purchas les décrivit comme étant de taille comparable à un singe et ayant une longue queue ressemblant à un renard avec des anneaux noirs et blancs. Charles Catton a inclus l’espèce dans son livre de 1788 intitulé « Les animaux tirés de la nature et gravés dans Aqua-tinta », l’appelant le « Maucauco », et le considérant comme un type de singes.

Espérons que des efforts pour préserver cette espèce si unique seront mis en œuvre, et qu’ils pourront continuer d’évoluer dans leur habitat naturel.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux