Des chats, des croquettes et des arbres à chats : voici ce que la maison de retraite à Louveciennes, le long de la route de Versailles, abrite. Ici, on n’accueille pas des personnes âgées mais une cinquantaine de boules de poils se baladant tranquillement entre les deux étages et le jardin d’une belle demeure. Ces petits pensionnaires à pattes sont pour la plupart issus de dons de personnes décédées ou en maison de retraite. De quoi offrir une belle fin de vie à leur petit félin.

2
COMMENTEZ

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
tenuoChantal SYVERSON Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Chantal SYVERSON
Invité
Chantal SYVERSON

Quelle horreur ! Je suis la maman de cinq chats dont certains sont assez âgés (l’un d’entre eux, Lulu, est mort dernièrement dans mes bras et je lui ai fait part de l’amour immense que j’avais pour lui. Vous sauriez faire ?) Jamais, il ne me viendrait de les abandonner, comme une vieille personne qui dérange en raison de son état de santé. Quant au véto, il profite de l’aubaine.

tenuo
Invité
tenuo

Je comprends par rapports aux gens qui léguent leur chat quand ils vont en maison de retraite, ça couterai moins cher de s’occuper de la personne et du/des chats. Pour les personnes décédées, je serais bien content de savoir que mes chats (j’en ai 8)iraient là-bas à mon décès au moins déjà ils ne seraient pas séparés.