Voici la toute première maison entièrement construite en déchets organiques

Un cabinet d’architecture danois et une entreprise norvégienne ont annoncé avoir construit une maison à partir de déchets organiques : une première mondiale ! Avec ce coup d’éclat écologique, les Scandinaves montrent clairement qu’ils sont à la pointe en matière d’énergies renouvelables et de matériaux de construction toujours respectueux de l’environnement. 

 

Quand l’audace paie

Le bâtiment est un secteur en constante évolution qui ne souffre pas le manque d’inspiration : maisons en bois ou en roseaux, les ingénieurs rivalisent d’inventivité pour trouver LE matériau optimal ; celui qui serait à la fois écologique, isolant et économique. Au Danemark, le cabinet d’architecte Een Til Een voit dans les déchets organiques une alternative crédible aux matériaux traditionnels.

Herbe, algues, paille… Tous ces biodéchets habituellement condamnés à l’incinération ou à la déchetterie sont sauvés de la destruction par les équipes d’Een Til Een et de Kebony, l’entreprise norvégienne partenaire du projet : « Ces déchets sont transformés en précieux matériaux de construction naturels qui forment l’essentiel des matières premières nécessaires au projet, évitant ainsi l’impact environnemental que leur combustion entraînerait »

 

Des vertus du recyclage 

Les déchets organiques comme l’herbe, la paille et les algues sont d’abord collectés, nettoyés et séchés; ils sont ensuite transformés en briques et en panneaux qui serviront pour donner corps à la bâtisse. Des matériaux ramenés à la vie qui jouissent d’une double propriété : en plus de protéger contre le feu, ils constituent de très bons isolants face au vent.

C’est dans la ville de Middelfart, au sud du Danemark, que le cabinet Een Til Een a choisi de bâtir sa maison. Résolument écologistes, les architectes ont tenu à ce que leur prototype n’ait pas le moindre impact négatif sur l’environnement. Ils ont donc refusé l’utilisation du béton au profit de la technique des pieux vissés, qui facilite et accélère la construction – et la déconstruction – de la bâtisse. Cette maison unique au monde est recouverte d’un bois résineux qui provient directement des ateliers de Kebony, où il est enduit de lasure biologique pour améliorer sa résistance.

Financée par les soins du Ministère de l’Environnement danois, la maison conçue par le cabinet Een Til Een n’a pas vocation à trouver acquéreur – du moins pour l’instant – mais plutôt à inspirer les futurs ingénieurs en bâtiments toujours plus soucieux de respecter l’environnement.


Tokyo est la ville la plus peuplée du monde. En 2016, elle compte plus de 42 millions d’habitants