Anton_Ivanov / Shutterstock.com

Vous connaissez probablement le Machu Picchu, ce site archéologique parmi les plus connus au monde. Installée au Pérou, cette citadelle semble toutefois avoir un autre nom d’origine. Explications.

Picchu ou Huayna Picchu : voici comment s’appellerait ce que nous connaissons sous le nom de Machu Picchu. Une information partagée dans le Ñawpa Pacha : Journal de l’Institut des études andines par Donato Amado Gonzales, historien du ministère de la Culture du Pérou, et Brian Bauer, archéologue de l’université de l’Illinois à Chicago. Étant l’un des plus grands sites archéologiques au monde, le nom Machu Picchu aurait été associé aux ruines à partir de 1911.

Afin d’obtenir ces informations au sujet du nom originel de cette ancienne citadelle inca située à environ 80 km de Cusco, au Pérou, les deux spécialistes ont étudié des données indépendantes. Ils ont examiné les notes d’anciens chercheurs, notamment Bingham, et autres documents liés aux différents travaux réalisés sur le site. Ils ont de surcroît travaillé à l’aide des premières cartes et descriptions d’atlas de la région et de documents fonciers du XVIIe siècle conservés à l’Archivo Regional del Cusco. « Nous avons commencé par l’incertitude du nom des ruines lorsque Bingham les a visitées pour la première fois. Nous avons ensuite examiné plusieurs cartes et atlas imprimés avant la visite des ruines par Bingham », a expliqué Brian Bauer. « Il existe des données significatives qui suggèrent que la ville inca s’appelait en fait Picchu ou plus probablement, Huayna Picchu. »

Les archéologues ont ainsi découvert que les ruines d’une ville inca nommée Huayna Picchu sont mentionnées dans un atlas de 1904 et que Bingham a été informé en 1911 de ruines appelées Huayna Picchu le long de la rivière Urubamba, le tout avant de quitter Cusco pour rechercher les restes. « Les liens les plus définitifs avec le nom original de la ville inca sont conservés dans les récits écrits par les Espagnols relativement peu de temps après que la région est passée sous leur contrôle à la fin du XVIe siècle », a détaillé Brian Bauer. Le chercheur concluant : « Nous terminons par un récit étonnant de la fin du XVIe siècle lorsque les peuples autochtones de la région envisageaient de revenir pour réoccuper le site qu’ils appelaient Huayna Picchu. »

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments