6 machines de Rube Goldberg qui effectuent une tâche simple d’une manière complexe

Les machines sont de formidables outils inventés par l’Homme pour se simplifier la vie. Mais un type particulier d’entre elles vise l’effet inverse : les machines de Rube Goldberg. Inventés pour accomplir une tâche simple par les moyens les plus compliqués, ces dispositifs sont aussi inventifs qu’étonnants. Le Daily Geek Show vous présente le concept de ces engins atypiques.

L’inventeur des machines de Rube Goldberg n’est autre que le dessinateur éponyme. Né en 1883 à San Francisco, Rube Goldberg est un dessinateur américain, spécialisé dans l’illustration de presse. Egalement scénariste de cinéma, romancier, inventeur ou sculpteur, il était avant tout ingénieur de formation.

 

Un dessin de Rube Goldberg : 

Rube-Goldberg-dessins

C’est justement sa première vocation qui le pousse, en 1914, à concevoir le personnage du professeur Lucifer Gorgonzola Butts. Dans cette série, l’illustrateur dessine des schémas annotés de machines complexes réalisant des tâches simples d’une manière particulièrement farfelue. Ces inventions, les plus célèbres oeuvres de Rube Goldberg, le feront passer à la postérité et lieront son nom à ces étranges machines.

 

Depuis, le concept développé par Rube Goldberg a été repris par beaucoup d’ingénieurs (amateurs ou non). Et si chaque machine est différente, l’idée principale, elle, reste inchangée : elle consiste à réaliser, grâce à la succession de mouvements compliqués, une tâche anodine. Voici donc une sélection des meilleures machines de Rube Goldberg en vidéo.

 

Le « Page Turner » :

The-page-turner-1 The-page-turner-2

Joseph Herscher est un habitué des machines de Rube Goldberg. Lui-même inventeur, il en réalise fréquemment. Parmi celles-ci, le « The Page Turner ».

 

« The Cog » : 

The-Cog-2 The-Cog-1

La machine de Rube Goldberg a acquis tellement de notoriété ces dernières décennies, que certaines marques ont décidé d’exploiter cet amusant filon. Dans « The Cog », Honda met en avant l’efficacité de ses véhicules.

 

« This Too Shall Pass » :

Ok-Go-2 Ok-Go-1

Pour réaliser une machine de Rube Goldberg, l’humour est indispensable. C’est ce qu’a bien compris le groupe de rock américain Ok Go. Pour l’une de ses musiques, « This Too Shall Pass », le collectif a réalisé un impressionnant dispositif, qui dure moins de quatre minutes.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux