pénis
© Giant Ginkgo / Flickr

Avoir une verge plus longue figure parmi les vœux de nombreux hommes. Il s’avère qu’en général, ce souhait a été exaucé pour de nombreux hommes au cours des trois dernières décennies. Malheureusement, ce n’est pas vraiment une bonne nouvelle, dans la mesure où ce phénomène est associé à un autre phénomène très négatif.

Une augmentation corrélée avec la crise d’infertilité masculine

La taille de l’attribut génital masculin est un sujet de discussion sensible pour de nombreux hommes. Mais, d’une manière générale, tous s’accorderont sur le fait que plus c’est gros, mieux c’est. Pourtant, la science n’est pas d’accord sur ce sujet. Dans une nouvelle étude réalisée par les chercheurs de l’université Stanford, il a été découvert qu’au cours des trente dernières années, il y a eu une augmentation généralisée de la longueur moyenne du pénis des hommes.

Mais, les résultats de l’étude, publiés le jour de la Saint-Valentin dans la revue The World Journal of Men’s Health, ont aussi montré que cette amélioration phallique était corrélée avec une baisse du nombre de spermatozoïdes et des niveaux de testostérone. Autrement dit, les hommes ont peut-être un pénis plus long, mais ils sont moins fertiles. Les résultats de l’étude ont inquiété les chercheurs, autant en ce qui concerne les problèmes de fertilité que la taille des pénis.

Selon les scientifiques, il n’est pas normal d’observer un changement généralisé aussi important sur une période de temps aussi courte. Un tel changement peut potentiellement bouleverser de nombreux aspects de la santé. Pour l’instant, les chercheurs ignorent quelles sont les causes de ces changements, mais ils soupçonnent que les facteurs environnementaux – notamment l’exposition aux produits chimiques et la qualité de l’alimentation – ont joué un rôle important.

pénis
— Roman Samborskyi / Shutterstock.com

Une augmentation de 25 % au cours des 30 dernières années

Pour aboutir à leur conclusion, les chercheurs ont passé au crible 75 études dont la plus vieille remonte à 1942. En tout, ils ont eu accès à des données sur près de 56 000 hommes. Ils ont notamment décidé de faire ces recherches face aux tendances inquiétantes sur la santé reproductive des hommes. Diverses études ont en effet montré qu’une crise d’infertilité masculine sévit dans le monde, et cela se manifestait par une baisse du nombre de spermatozoïdes, une diminution des niveaux de testostérone et une augmentation du taux d’anomalies congénitales masculines.

Compte tenu de ces tendances, les chercheurs pensaient qu’il pourrait y avoir une diminution de la taille du pénis des hommes. Mais, l’étude a permis de constater que la longueur moyenne du pénis en érection a augmenté au cours des trois dernières décennies, passant de 12,2 centimètres à 15,2 centimètres ; soit une augmentation de 25 %. Pour l’instant, les chercheurs ne savent pas avec exactitude quelles seraient les conséquences sanitaires de l’augmentation de la taille de l’attribut viril masculin. D’autres études seront ainsi menées pour avoir plus d’éclaircissements sur le sujet.  

S’abonner
Notifier de
guest

9 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Chartier Dominique
Chartier Dominique
1 année

Nous sommes au courant de la compétition internationale de la longueur moyenne des penis pays par pays des moins longs jusqu’aux plus longs et plus gros. En général les plus longs sont ceux de la Norvège et quelques pays d’Afrique et des États Unis.Mais est ce dû à leurs alimentations… Lire la suite »

First
First
9 mois

De plus en plus de branleurs !