lit-funeraire
Image d’illustration — amarklc / Shutterstock.com

Les fouilles d’un chantier de construction londonien ont conduit à des trouvailles archéologiques exceptionnelles, incluant plusieurs cercueils en bois, un lit funéraire complet ainsi que des squelettes vieux d’environ deux millénaires.

Trésor antique

Situé à environ 6 mètres sous les rues actuelles de la capitale anglaise, le site de fouilles constituait l’ultime lieu de repos de certains des premiers habitants de la Londres romaine (43 à 410 de notre ère), selon le communiqué du Museum of London Archaeology (MOLA). Constituant une première archéologique, le lit funéraire complet y ayant été mis au jour était fait de chêne, avec des pieds sculptés et des articulations fixées à l’aide de petites chevilles en bois.

Si l’examen initial de l’objet, dont le niveau de conservation exceptionnel serait lié à la proximité de la rivière Fleet, a indiqué qu’il avait été démonté avant d’être placé dans la tombe, il est probable qu’il ait été utilisé pour transporter le défunt jusqu’au lieu d’inhumation, conformément aux coutumes funéraires de l’époque.

« Nous savons que les Romains enterraient leurs morts le long des routes, en dehors des centres urbains », explique l’archéologue Heather Knight. « Il n’est donc pas surprenant de découvrir des sépultures sur ce site qui, à l’époque romaine, se trouvait à 170 mètres à l’ouest des remparts de la ville et à proximité de la voie romaine majeure de Watling Street. »

Différents artefacts découverts

Outre le lit, les cinq cercueils romains en chêne et plusieurs ossements humains, les chercheurs ont mis au jour divers artefacts, dont des perles, une fiole en verre et une lampe décorative datant du tout début de la période britannique romaine.

La découverte à proximité de puits bordés de bois et de sols en craie suggère que le site a également été utilisé comme atelier de bronzage au XIIIe siècle. Les autres trouvailles incluent une conduite d’eau datant du XVe ou du XVIe siècle, ainsi que des preuves d’un cimetière datant également de cette période.

À noter qu’en 2022, des fouilles dans le quartier de Southwark avaient révélé une impressionnante mosaïque romaine datant du second siècle de notre ère.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments