— Image d’illustration – AlexandraBee / Shutterstock.com

Pour de simples selfies avec des touristes, ce lionceau a subi d’atroces souffrances en Russie. Du nom de Simba, il a heureusement eu la chance d’être sauvé après avoir vécu un véritable enfer. Attention, certaines images de l’article peuvent heurter la sensibilité de certains.

Le lionceau du nom de Simba a bouleversé la Russie après avoir été utilisé comme une vulgaire attraction touristique. Ce petit animal a effectivement été torturé et battu depuis sa naissance. Au bord de la mort, il était attaché dans une grange et forcé à faire des selfies avec des touristes, comme une véritable bête de foire.

Le lionceau ne recevait que très peu de soins et était même torturé. Il n’était pratiquement pas alimenté, était drogué et constamment baigné dans de l’eau congelée pour être puni. Il a vécu un véritable enfer, présentait des plaies sur tout le corps. J’en avais les larmes aux yeux”, a rapporté Yulia Agaeva, membre de l’association russe Save Me.

Lorsque les vétérinaires l’on retrouvé, Simba avait une patte brisée, la colonne vertébrale cassée et le corps recouvert de plaies. Il a alors dû subir une intervention chirurgicale effectuée par Karen Dallakyan, son sauveur. Au quotidien, ce sauveur vient en aide à des animaux maltraités. “Ces pervers qui le détenaient lui ont cassé les os pour qu’il ne s’échappe pas et reste calme pendant les selfies avec les touristes”, a-t-il commenté avec indignation. 

Face à une telle situation, Vladimir Poutine, le président de la Russie, a ordonné le lancement d’une enquête pénale afin de condamner les coupables de ce crime atroce. Comme vous pouvez le voir sur les photographies ci-dessous, Simba a désormais la chance de pouvoir réapprendre progressivement à vivre et à gagner petit à petit confiance en l’être humain. Malgré ses os fragiles, il parvient même à marcher et courir. Les vétérinaires espèrent même qu’il pourra rejoindre un sanctuaire en Afrique une fois entièrement rétabli. 

Publiée par Olga Lazareva sur Lundi 15 juin 2020
Publiée par Olga Lazareva sur Lundi 18 mai 2020
Publiée par Olga Lazareva sur Lundi 18 mai 2020
Publiée par Olga Lazareva sur Samedi 4 avril 2020

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de