Passionné de photographie, fervent défenseur de la cause animale ou simple curieux, vous serez touché par ces images qui soulèvent une impression de malaise. Partez à la découverte des singes de Jakarta, transformés en poupées vivantes par l’Homme et obligés de tomber dans la mendicité. Une série de clichés dérangeants que DGS vous fait découvrir.

Loin des reportages animaliers heureux qui vantent la cohabitation harmonieuse entre l’homme et les animaux de notre planète, la situation des singes mendiants d’Indonésie mérite d’être pointée du doigt. Enchaînés et habillés comme des humains, les singes de Jakarta sont dressés pour faire la manche auprès des passants. Même si cette pratique honore une ancienne tradition asiatique, l’ampleur de ce phénomène a pris des conséquences dramatiques qui ont aujourd’hui transformé ces petits primates en sources de revenus pour leurs dresseurs.

Bien que la situation des Topeng Monyet (singes masqués en français) soit bien connue des organisations de défense des animaux, qui ont fait voter en 2011 une loi interdisant leur utilisation, la ville de Jarkarta peine à enrayer cette coutume. Pourquoi ? La réponse est simple : ces primates masqués, véritables poupées vivantes enchainées, rapportent à leur dresseur plus de 35 € de plus par mois que le salaire d’un ouvrier indonésien. Officiant en bordures des routes et au milieu des gaz d’échappement, c’est cette utilisation froide et cruelle de ces singes que le photographe finlandais Perttu Saska illustre à travers une série de clichés intitulée A Kind Of You.

Ces photographies ont un goût amer et véhiculent un message lourd de sens : l’Homme est cruel. Heureusement, ce n’est pas une généralité et certains continuent de dénoncer ce phénomène. L’ensemble des rédacteurs s’indigne du sort réservé à ces petits êtres plutôt mignons. Que pensez-vous qu’il faille faire de plus pour faire en sorte que les singes ne soient plus forcés de mendier dans les rues de cette façon ?

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de