― Kamelia Ilieva / Shutterstock.com

Depuis sa création en 1932, Lego règne sur le marché mondial des jouets. Aujourd’hui, la marque danoise souhaite mettre fin aux stéréotypes de genre de ses jouets. Ainsi, à Noël, il ne sera pas question d’imposer aux petites filles de commander des poupées et dînettes, et aux petits garçons des camions et pistolets.

Lego va bannir les stéréotypes de genre de ses jouets. Le plus grand fabricant de jouets a pris cette décision après avoir mené une enquête en Chine, en République tchèque, au Japon, en Pologne, en Russie, au Royaume-Uni et aux États-Unis, rapporte The Guardian. Celle-ci a été menée auprès de 7 000 parents et enfants âgés de 6 à 14 ans. L’étude révèle que non seulement les enfants, mais également les parents, choisissent les jouets en tenant compte des étiquettes genrées.

Les résultats de l’étude indiquent également que 71 % des garçons interrogés craignaient qu’on se moque d’eux s’ils jouaient avec des jeux dits « pour filles ». En outre, les parents auraient également tendance à encourager les filles à pratiquer des activités habituellement destinées à des garçons, alors que les garçons sont rarement encouragés à pratiquer des activités habituellement destinées aux filles. Le Pr Gina Rippon, neurobiologiste, explique que cela pose problème car les jouets offrent des opportunités de formation. « Si les filles ne jouent pas avec des Lego ou d’autres jouets de construction, elles ne développent pas les compétences spatiales qui les aideront plus tard. Si les poupées sont proposées aux filles mais pas aux garçons, alors ils manqueront de compétences en matière d’éducation », a-t-elle expliqué.

Pour mettre fin à ces stéréotypes de genre, Lego va supprimer les mentions « pour fille » et « pour garçon ». Les jouets proposés sur le site de l’entreprise ne seront plus classés par sexe, mais seront classés par thème.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de