— Keitma / Shutterstock.com

Même si la France a déjà entamé un grand pas dans le retour à la vie normale, il ne faut pas se leurrer et se dire que le danger du coronavirus est derrière nous. C’est, en tout cas, ce que le conseil scientifique semble vouloir nous dire dans une déclaration faite au Parisien le jeudi 04 juin dernier.

Dans des propos relayés par le Journal du Geek, le conseil scientifique a imaginé quatre scénarios qui pourraient survenir car, comme l’a affirmé le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy, le virus « circule toujours ». Voici ainsi les quatre scénarios auxquels on devrait se préparer :

Le premier scénario est le plus optimiste. C’est la situation dans laquelle tout se passe bien et le gouvernement n’aurait pas (ou que peu) de mesures à prendre pour maîtriser le coronavirus. Le deuxième scénario, en revanche, serait qu’un cluster, c’est-à-dire un foyer de contamination au coronavirus considérable, fasse son apparition dans une localité, un département ou une métropole. Dans ce cas de figure, le conseil scientifique dit qu’un confinement localisé pourrait encore se faire et ainsi, la localité atteinte serait mise « sous cloche ». Toutefois, à partir du troisième scénario, on imagine un nouveau pic d’intensité de l’épidémie et ainsi, du nombre d’hospitalisations. Quant au dernier scénario, vous l’aurez compris, c’est la pire situation qui pourrait survenir avec un retour au stade critique.

Le comité scientifique insiste donc sur l’importance de se préparer à faire face à tous ces scénarios. Pour cela, il explique que des plans de protection dans les zones les plus à risque comme les hôpitaux, les métropoles et les maisons de retraite devraient être envisagés et qu’il est primordial de renforcer « les mesures barrières et de distanciation », l’obligation de porter un masque et le dépistage systématique du personnel soignant.

Plus important encore, Jean-François Delfraissy a accentué le fait que le pays ne peut plus se permettre de retourner à un confinement total. Le conseil scientifique a ainsi complètement écarté cette alternative. Selon le président du comité scientifique : « La première fois, il était indispensable. On n’avait pas le choix mais le prix à payer est trop lourd. La population ne l’accepterait sûrement pas. Les conséquences économiques seraient majeures. »

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
jld73 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
jld73
Membre
jld73

Franchement, il faut être un scientifique pour prévoir 4 scénarios (ï) ? On peut prévoir 4 scénarios pour à peu près tout avec 100% de chances d’avoir raison. Je joue au Loto : 1_ Je deviens milliardaire, 2_ Je ne gagne que 1 million, 3_ Je ne gagne rien et… Lire la suite »